Accueil Culture Scènes

Au Parc, un « Peter Pan » shooté à la poudre de fée

Ecrite par Thierry Janssen et mise en scène par Maggie Jacot et Axel De Booseré, cette version de Peter Pan se décline sur un mode très familial. Plus proche du burlesque de Robin Williams dans «  Hook » que des sombres contours de la BD de Régis Loisel, le spectacle tintinnabule avec légèreté.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Certes,le ton, au début, ne fait pas vraiment dans le scintillement évanescent et pailleté de la poudre de fée. Coincé, en 1915, dans une tranchée près d’Ypres, en Belgique, un jeune homme de 21 ans fuit l’enfer de la guerre grâce aux lettres que lui envoie l’oncle Jim. On comprend vite que ce dernier n’est autre que J.M. Barrie, l’auteur de Peter Pan qui créa son personnage mythique en racontant des histoires aux fils d’une amie. Très vite pourtant, l’ambiance sinistre de la boue et des soldats désespérés s’évanouit en même temps que disparaissent les barricades sur scène, pour laisser place au Pays Imaginaire peuplé d’enfants perdus, de pirates mégalos, de fées susceptibles et d’Indiens philosophes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Critique Petit garçon en robe, «Norman» questionne la norme

Déjà sollicité en Irlande, au Québec ou chez nos voisins flamands, « Norman » fait figure de pépite jeune public. Trajectoire d’un petit garçon qui vit un enfer depuis qu’il va à l’école en robe, la pièce se poursuit par des rencontres avec les enfants, autour du « il », du « elle » et du « iel ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs