Accueil Belgique Politique

Le Comité de concertation est avancé à mercredi: ce que les ministres doivent trancher

Plusieurs mesures sont sur la table dont le retour obligatoire au télétravail.

Temps de lecture: 2 min

Le Comité de concertation qui était initialement prévu vendredi aura lieu mercredi. Il a été décidé de l’avancer de quelques jours.

Les représentants des gouvernements fédéral et des entités fédérées se retrouveront à partir de 14h30 pour discuter d’éventuelles nouvelles mesures à mettre en place pour tenter d’endiguer la propagation du coronavirus.

Le précédent Comité de concertation avait lui aussi été avancé, au mardi 26 octobre.

Ce qui est sur la table

Afin de préparer ce Codéco, les principaux ministres du gouvernement De Croo ont reçu, ce lundi, une série de documents préparatoires qui établissent des comparaisons avec les vagues précédentes de la pandémie dans le pays, des comparaisons avec les autres pays et des comparaisons entre personnes vaccinées et non vaccinées.

Les mesures préconisées par le GEMS (groupe d’experts conseillant le gouvernement) sont l’obligation du port du masque portent sur trois points.

Tout d’abord, les experts recommandent une nouvelle fermeture du secteur de la nuit et de toutes les activités les plus risquées où le masque et les distances de sécurité ne peuvent pas être respectés. Sur ce point dernier point, le ministre CD&V s’est montré plus mesuré. « Pour ma part, les gens qui se rendent en discothèque doivent être vaccinées. Un test antigénique rapide peut être un bon complément », a-t-il souligné avant de plaider « pour maintenir ouverts le plus possible de secteurs économiques ».

Cela ne concerne pas que les discothèques, le Gems cite également les sports de contact à haut risque ou les loisirs estudiantins.

Deuxième grosse restriction proposée : rendre le télétravail à nouveau obligatoire jusqu’aux vacances de Noël. Seuls certains secteurs pourraient être exemptés, comme par le passé.

Troisième élément fort : l’imposition du masque pour les enfants dès 9 ans (quatrième primaire) à l’école comme dans tous les lieux où le masque est obligatoire.

À lire aussi Port du masque dès neuf ans: un poids sociétal pour une très jeune génération

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Raspe Eric, lundi 15 novembre 2021, 23:06

    Le diagnostic sera probablement d'interner la vigneron. Ses tisanes ont définitivement grillé le peu de neurones qui lui restaient. Si vraiment ce vaccin tuait, vigneron, il n'y aurait plus de place sur cette terre pour les vivants. Nous serions presque tous morts. La mortalité devrait monter en flêche depuis le début de la vaccination. Pas de chance, elle est strictement restée sur la médiane selon le graphique momo (https://epistat.wiv-isp.be/momo/). Mais pour vous, vos délires complotistes tentent de nous faire croire qu'on nous cache tout, on nous dit rien. Il n'y que les décérébrés de votre espèce à y croire.

  • Posté par Vigneron Anne, lundi 15 novembre 2021, 21:41

    Même nos bons médecins sont interdits de parler, de faire remonter tous les morts dus à l'injection et tous les effets secondaires. Cette situation est inomable

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mardi 16 novembre 2021, 18:15

    Méthodes propres à l'extrême-droite: en appeler à la résistance contre l’état ; faire appel à la peur; pilonner de fausses informations; ne pas répondre aux objections; se défausser; vilipender et injurier; refuser les solidarités; cultiver l'intolérance; bombarder de références à des sites alternatifs et non recoupés scientifiquement ; faire appel à la casuistique. Un signe: dans ce type de discours, l'humour et l'autodérision sont absents.

  • Posté par Vigneron Anne, lundi 15 novembre 2021, 21:39

    Et maintenant ils vont encore torturer nos enfants pour avoir le pouvoir absolu. Il faut une guerre civile

  • Posté par Vigneron Anne, lundi 15 novembre 2021, 21:38

    Bande d'angoissé, allez voir les vraies informations et pas celles de la presse dirigée et payée par nos gouvernants psychopathes. En 1933, en Allemagne, la discrimination s'est mise en place et tous les juifs étaient montrés du doigt. Les choses n'ont pas changé. Je souhaite à tous les gogols dans votre genre de succombé lors de la 3ème doses. De toute façon, nous sommes déjà en enfer. Ces pervers ne connaissent que la propagande et De Croo, ce young global leader connaît cela à la perfection

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs