Accueil Monde

A un an du Mondial 2022 au Qatar, les travailleurs migrants toujours pieds et poings liés

Amnesty international dévoile ce mardi un rapport sur les droits des travailleurs migrants au Qatar. L’année passée, leur situation s’est dégradée, a constaté l’ONG. Il reste un an au Qatar pour respecter ses promesses avant le Mondial.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

La qualification des Diables rouges a-t-elle réussi à faire oublier cette grande banderole jaune poussin déployée au bord de la pelouse du stade Roi Baudouin ? « Fifa et Qatar, protégez les droits des travailleurs migrants », pouvait-on lire lors du match contre l’Estonie.

Car à un an du premier coup de sifflet du Mondial 2022, « nous avons vu des changements sur le papier mais pas sur le terrain (…) C’est toujours épouvantable », raconte Jacob, un agent de sécurité employé au Qatar. Face à la pluie de critiques, Doha a multiplié les promesses d’amélioration des conditions de travail pour la main-d’œuvre migrante. Des millions d’employés venus des Philippines, du Népal ou encore d’Inde, travaillent dans ce chantier à ciel ouvert qu’est le pays hôte de la Coupe du monde.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par PACKMANS jean, mercredi 17 novembre 2021, 8:58

    boycotter la coupe du monde au Qatar ./

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mardi 16 novembre 2021, 22:47

    Dites, Mme Hofmann, si vous daigniez ouvrir les yeux... Il ne s'agit pas de "migrants", mais bien d'esclaves.

  • Posté par Demaseure Thierry, mardi 16 novembre 2021, 19:11

    Je lis dans l'article ce qui suit : « La réforme systémique est un processus à long terme et modifier le comportement de chaque entreprise prend du temps », continue le gouvernement qui dit « collaborer de manière constructive avec les partenaires internationaux et les critiques afin d'améliorer encore les normes ». Fabuleux, non ? Au 21ème siècle, un système s'apparentant à l'esclavage demande du temps pour être réformé !

  • Posté par collin liliane, mardi 16 novembre 2021, 0:39

    Avoir choisi le Qatar pour le Mondial est une honte. Nul doute que les dessous de table ont été plantureux.

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs