Accueil Société

Les hôpitaux doivent passer en phase 1B: qu’est-ce que cela signifie?

Les hôpitaux du pays doivent passer en phase 1B pour le 19 novembre.

Temps de lecture: 1 min

Les hôpitaux du pays doivent passer en phase 1B pour le 19 novembre, ce qui signifie que la moitié des lits en soins intensifs doivent être réservés pour des patients covid, a indiqué lundi le SPF Santé publique.

Cette décision fait suite à une évaluation du Comité Hospital & Transport Surge Capacity (HTSC), qui surveille au quotidien la situation dans les hôpitaux.

Concrètement, cela signifie que 1.000 lits sur les quelque 2.000 disponibles en unités de soins intensifs devront être réservés aux patients atteints du Covid-19, et quatre fois ce nombre de lits dans les autres services. Les interventions non urgentes planifiées seront reportées.

Jusqu’à présent, un tiers des lits en soins intensifs devaient être réservés pour les patients covid mais le nombre de personnes soignées dans ces services continue d’augmenter. Actuellement, plus de 500 patients souffrant du coronavirus sont pris en charge aux soins intensifs, a averti dimanche le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par J.-M. Tameyre, mardi 16 novembre 2021, 7:33

    Bizarre que Le Soir ne parle plus de l'UZ Gent qui refusait de réserver des lits aux patients atteints de Covid. Il serait bon que tous les hôpitaux agissent de même. Tant pis pour les non-vaccinés : ils sont irrécupérables.

  • Posté par Coppens Jean-pierre , lundi 15 novembre 2021, 23:43

    Tous ceux qui voient leurs soins reportés remercieront les non vaccinés. Ceux-ci sont proportionnellement neuf plus nombreux en soins intensifs que les vaccinés (28,9 pour un million pour les non-vaccinés et 3,2 pour un million pour les vaccinés) - chiffres publiés ce jour dans Le Monde.

  • Posté par Stephane M, mardi 16 novembre 2021, 7:40

    Effectivement plus ceux ayant besoin de soin intensif maisnqui laisseront leur place a un covid non vacciné. On va me répondre il n'y avait qu a investir.... Peut être peut on mettre des tes tentes mais encore faut il le materiel sachant que tout les hôpitaux du monde en ont besoin et qur les usines de production ont leur limites. Et même si le matériel est la faut du personnel et ca se trouvr pas comme ça et lui aussi tombe malade., fait du burn out voire change de métier. Alors oui certain disent c'est 'eur boulot il n'avaient qu a savoir avant de faire ce boulot mais ca change oas le fzit su on a pas le personnel. En conclusion on z pas la place ni le materiel ni le personnel pour soigner tout le monde si on ne prends aucune mesure et c' est la même chose partout dans le monde

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 15 novembre 2021, 23:12

    Cela signifie surtout que nous n'avons réalisé que peu de progrès en un siècle de tentatives d'élévation du niveau moyen de notre civilisation.

  • Posté par Peeters PR, lundi 15 novembre 2021, 20:44

    Le CDC admet écraser les droits des naturellement immunisés sans preuve qu'ils transmettent le virus Après une demande formelle, le CDC concède qu'il n'a pas la preuve d'un seul cas d'un individu naturellement immunisé propageant le virus. Les faits sur l'immunité naturelle sont simples . Chaque étude examinée par des pairs a révélé que les personnes naturellement immunisées ont une protection bien supérieure à 99% contre le COVID-19, et cette immunité ne faiblit pas. En revanche, le vaccin COVID-19 offre, au mieux, une protection à 95 % et cette immunité s'affaiblit rapidement, les vaccinés transmettent facilement le virus, ce n'est pas le cas pour les naturellement immunisés! https://aaronsiri.substack.com/p/cdc-admits-crushing-rights-of-naturally

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko