Accueil Société

Comité de concertation: le retour du télétravail obligatoire, trois ou quatre jours par semaine

Le kern fédéral s’est accordé sur le principe du retour du télétravail obligatoire, mais pas toute la semaine. Ce sera trois ou quatre jours, cela reste à trancher. Les soignants qui refusent de se faire vacciner ne pourront plus exercer au premier avril.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

La situation sanitaire en dégradation constante a poussé, pour la deuxième fois consécutive, les dirigeants politiques fédéraux, régionaux et communautaires à avancer de quelques jours la date du prochain Comité de concertation (Codeco), qui se tiendra ce mercredi après-midi au lieu de vendredi. La décision a été prise ce lundi matin. Le cabinet du Premier ministre a invoqué la nécessité de casser les courbes de contamination. « Il n’y a pas un jour de nouvelles mesures à perdre ».

On comprend clairement que, cette fois, on ira plus loin que les « recommandations » issues du précédent Comité de concertation. Il faut dire que le rapport des experts, que nous dévoilions ce lundi, laisse peu de place au doute. Si cela ne tenait qu’à eux, on passerait au télétravail obligatoire, au masque dès neuf ans ou encore à la fermeture des discothèques et activités estudiantines.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

23 Commentaires

  • Posté par Meersman Olivier, mercredi 17 novembre 2021, 7:27

    Qu'on impose le vaccin et qu'on en finisse avec ce cache-cache incessant. Ceux à qui ça ne plait pas n'ont qu'à s'exiler sur l'île de rêve de leur choix.

  • Posté par Vigneron Anne, mardi 16 novembre 2021, 22:22

    J-M Frissen, je retrouve bien en vous la propagande nazie de 1933. De toute façon après 65 ans tout est déjà fait, il reste a se préoccuper des jeunes. Allez don voir ceci :https://www.notre-planete.info/actualites/4849-vaccins-COVID-19-risques-morts

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mercredi 17 novembre 2021, 9:35

    Méthodes propres à l'extrême-droite: en appeler à la résistance contre l’état ; faire appel à la peur; pilonner de fausses informations; ne pas répondre aux objections; se défausser; vilipender et injurier; refuser les solidarités; cultiver l'intolérance; bombarder de références à des sites alternatifs et non recoupés scientifiquement ; faire appel à la casuistique. Un signe: dans ce type de discours, l'humour et l'autodérision sont absents.

  • Posté par Frissen Jean-Marie, mardi 16 novembre 2021, 9:57

    Il y a aujourd'hui en Wallonie 70000 personnes de 65ans et + non-vaccinées. A ceux-là, il faut ajouter 30000 Flamands et 25000 Bruxellois. Nous avons donc dans ce pays 125 000 personnes (soit plus de 10% de la population de 65+) qui refusent de se protéger pour protéger les autres ! Il suffit d'1% de cette masse, soit 1250 personnes pour complètement saturer les soins intensifs dans lesquels, déjà aujourd'hui, des gens à sens civique ne peuvent se faire soigner pour laisser la place à ces inciviques idiots atteints de complotite aigüe. Mais qu'on les confine dans un bocal ! Et qu'ils cessent de geindre ces sales égoïstes !

  • Posté par Bonisseur de La Bath Adolphe, mardi 16 novembre 2021, 9:47

    Demain c'est le Stalingrad du covidisme: la réalisation que les mesures pour atteindre l'Endsieg sur le virus étaient des mensonges et que nos leaders délirent, sont détachés de la realité et prennent des décisions inutiles dans des bunkers. La population commence a douter, mais on sait très bien que la prochaine étape c'est la radicalisation du régime: Totaler Krieg ist die kurzester Krieg.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs