Accueil Société

Sécurité du Berlaymont: des agents étaient bien sous-qualifiés

Licencié par G4S, l’agent de sécurité qui a dénoncé les faits a été auditionné par le SPF Intérieur qui a ouvert une enquête. Un plan de formation mis sur pied par la Commission et la société de gardiennage.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Durant des années, la sécurité de bâtiments de la Commission européenne à Bruxelles a-t-elle été négligée ou sous-évaluée ? Boujama Guerbaoui, un ancien agent de gardiennage de la société G4S actif durant plusieurs années au sein de ces bâtiments l’affirme. En janvier dernier, dans Le Soir, il accusait son employeur d’envoyer sur ces sites des collègues non formés et non qualifiés pour occuper leurs postes. Sûr de son fait, l’homme a fait part de ses soupçons à la direction contrôle sécurité privée du SPF Intérieur ainsi qu’au service gardiennage de la direction sécurité de la Commission européenne. Depuis lors, les choses ont bougé. Le gardien a été licencié pour faute grave par G4S pour avoir divulgué des informations confidentielles. Une enquête a été ouverte par le SPF Intérieur qui a auditionné le « lanceur d’alerte ». Surtout, le dialogue s’est installé entre la Commission et la société de gardiennage afin de régulariser les choses qui posaient problème.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Joute Dodo, mercredi 17 novembre 2021, 12:52

    Le simple fait que le lanceur d'alerte ait été licencié prouve la culpabilité de G4S et l'absence de contrôle de la commission sur l'exécution du contrat de gardiennage. Tous deux (Commission et G4S) en tort, ils se mettent d'accord, passez la muscade, on n'en parle plus. Jusqu'au moment où on aura un attentat sur un de bâtiment de la Commission. Il est bien dommage que les lanceurs d'alerte ne soient toujours pas protégés en Belgique.

  • Posté par Desmet Marc, mardi 16 novembre 2021, 19:13

    Agent de gardiennage pfffff - Il y a 40 ans ils existaient déjà ... le boulot consistait à vérifier les belles villas et entreprises de riches clients. En fait l'agent avait un périple à faire tombeau ouvert dans Bruxelles et alentours avec une petite voiture de marque allemande et d'enregistrer son passage afin de pouvoir le faire facturer au client ... vu le temps imparti il était strictement impossible de vérifier quoi que se soit!

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs