Accueil Belgique Politique

Bruvax: Alain Maron réaffirme l’importance des règles sur la protection de la vie privée

Le ministre bruxellois de la Santé Alain Maron a rappelé que Bruvax avait été conçu pour améliorer l’accès à la vaccination : « Le système Bruvax se veut aussi simple et rapide que possible pour les utilisatrices et utilisateurs ».

Temps de lecture: 2 min

Interrogé à propos du problème potentiel de respect de la vie privée par la plate-forme de vaccination Bruvax, le ministre bruxellois de la Santé Alain Maron a rappelé mardi l’importance de respecter les législations de protection de la vie privée. « Celles-ci sont un des fondements de notre démocratie, et doivent également, bien entendu, être respectées par les administrations publiques », a-t-il ajouté.

La plateforme bruxelloise de réservation de vaccination Bruvax permet de déduire le statut vaccinal de n’importe quel Bruxellois grâce au numéro de registre national, ont rapporté mardi Le Soir et De Tijd, citant l’association Charta 21.

Interrogé à ce propos, le ministre Maron a rappelé que Bruvax avait été conçu pour améliorer l’accès à la vaccination, enjeu essentiel non rencontré par la plateforme Doclr à l’époque, dans un contexte bruxellois de fracture numérique importante et de moindre adhésion vaccinale. « Le système Bruvax se veut aussi simple et rapide que possible pour les utilisatrices et utilisateurs », a-t-il souligné.

C’est ainsi qu’il ne requiert pas d’enregistrement préalable, d’utilisation de la carte d’identité ou d’autre système complexe d’identification, qui sont autant de freins à l’usage pour un public important. Les vérifications sont faites au centre de vaccination.

« Si une personne utilise de manière frauduleuse et illégale un numéro national autre que le sien et “simule” une inscription à la vaccination, on peut déduire, concernant la personne dont le numéro national a été utilisé frauduleusement, si oui ou non cette personne s’est déjà inscrite à la vaccination précédemment. La Cocom a reçu une plainte sur cet objet. Elle évalue la situation d’un point de vue juridique et fera évoluer le système en cas de nécessité », a affirmé le ministre bruxellois de la Santé.

Celui-ci a encore indiqué qu’il demeurait à la disposition du parlement pour répondre aux questions des députés.

Dans l’opposition, le MR, le PTB et le cdH ont indiqué mardi qu’ils souhaitaient entendre rapidement les explications du gouvernement bruxellois dans ce dossier ainsi qu’une correction de la situation décriée.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Dagnelie Raphaël, mercredi 17 novembre 2021, 14:49

    L'incompétence de ce ministre Ecolo est de notoriété publique

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mercredi 17 novembre 2021, 10:49

    Tiens? Il est sorti d'hibernation, celui-là?

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs