Accueil Sports Football Football à l'étranger

Comment les Suisses font chuter les grandes nations

C’est quoi cette Suisse qui, en 2019, avait sorti les Diables de la Nations League ? En quatre mois et demi, elle a éliminé de l’Euro le champion du monde et renvoyé à des barrages coupe-gorge le champion d’Europe. Elle a même dû changer de sélectionneur en cours de route.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

En écartant la Bulgarie, 4-0, lundi soir, la Suisse s’est qualifiée pour sa cinquième Coupe du monde de suite. Plus largement, c’est la neuvième fois sur dix que la « Nati » parvient à valider son ticket pour un grand tournoi. Comme il serait mal à propos d’évoquer un autre miracle, de Lucerne cette fois, il serait trop restrictif d’attribuer ces deux exploits consécutifs aux parades de Yann Sommer, son gardien de « Gladbach », – notamment sur le tir au but de Mbappé à Bucarest dans les huitièmes de finale de l’Euro ou à Bâle contre l’Italie en septembre dernier dans le cadre de ces qualifications. Ou encore aux deux penalties manqués par Jorginho, aussi bien à « l’aller » de ces éliminatoires qu’au « retour », vendredi passé à Rome.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs