Accueil Culture Cinéma Les sorties cinéma

«Vitalina Varela», proposition radicale

Une immersion dans la noirceur

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Chef de file du cinéma d’auteur portugais, Pedro Costa a développé un univers âpre, sombre voire austère, sans compromis, loin des canons hollywoodiens. Dans la plupart de ses films, il s’intéresse de manière quasi documentaire au quotidien des marginaux et des immigrés des quartiers populaires de Lisbonne. On peut par exemple citer Casa de Lava, présenté à Cannes en 1994 dans la section Un certain regard, dialogue entre morts et vivants tourné sur les îles du Cap-Vert. Ossos, primé à la Mostra en 1997, où il filme l’errance d’un jeune couple et d’un bébé dans les rues de Lisbonne. Ou encore La chambre de Vanda, où il suit le quotidien d’une droguée et de son entourage dans un quartier en démolition et où les personnages d’Ossos reprennent vie. Du cinéma d’auteur pur et dur, donc, avec une vision qui a ses aficionados et qui rebute d’autres spectateurs.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les sorties cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs