Accueil Belgique Politique

Alexander De Croo sur l’obligation vaccinale: «C’est une fausse bonne idée»

Pour le Premier ministre, il faut poursuivre le travail de conviction et convaincre la population à se faire vacciner et non pas l’obliger.

Temps de lecture: 1 min

Le Premier ministre, Alexander De Croo, ne soutient pas l’idée d’une obligation vaccinale pour tous, a-t-il expliqué mardi, alors que plusieurs partis plaident pour que le débat soit ouvert.

« C’est une fausse bonne idée. C’est facile sur le papier mais comment fait-on dans la pratique ? Si quelqu’un ne veut pas se faire vacciner, comment fait-on ? On le force ? Je ne vois d’ailleurs aucun pays en Europe et pratiquement aucun dans le monde qui fait cela. Il faut convaincre les gens avec les chiffres. Une personne vaccinée a onze fois moins de probabilités de se retrouver à l’hôpital, ce sont des faits et ils sont plus convaincants que l’obligation », a déclaré M. De Croo interrogé par LN24.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Piscaer Benne, mercredi 17 novembre 2021, 7:17

    C'est assez simple, Excellence : quelqu'un qui ne veut pas se faire vacciner devra alors payer une partie minimum, p.e. un tiers, des frais d'hospitalisation. Vous savez à coup sûr comment ça se passe : dès que ça commence à coûter cher au Belge, il fait tout pour ne pas avoir à payer.

  • Posté par Jean Luc, mardi 16 novembre 2021, 22:58

    Un raisonnement de tapette qui n'ose pas prendre ses responsabilités, de peur de perdre l'un ou l'autre de ses électeurs...

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mardi 16 novembre 2021, 22:27

    Il faut dire aussi que si on a vacciné tout le monde… le dossier est « clos ». Donc plus besoin de « pass » qui entretient le priapisme et la nymphomanie des fanatiques du contrôle social, avec les petits chefs improvisés qui se sentent flics parce qu’on leur a dit qu’il fallait contrôler son prochain et leurs pendants, les soumis jusqu’à l’absurde, qui se précipitent pour afficher bien en vue leur certificat afin de se rassurer eux-mêmes sur leur position dans l’échelle de respectabilité sociale…

  • Posté par NICODEME CLAUDE, mercredi 17 novembre 2021, 18:09

    J'aime cette réponse "sarcastique" :-)... Il ne fait pas oublier non plus que si la vaccination devenait obligatoire alors l'Etat reprendrait sur son dos la responsabilité en cas de problème (effet secondaire). En effet, via l'UE, ils en avaient déchargé les firme pharma. Mais en laissant la décision de vaccination aux patient et en lui faisant "signer" (même à son insu - lors de la prise du rendez-vous par exemple) qu'il agit en connaissance de cause et après avoir reçu un avis éclairé, l'Etat se décharge de tout la responsabilité sur ce même patient. Voilà pourquoi, AUCUN Etat, n'est passé à l'obligation vaccinale. Mais cela, même De Croo ne vous le dira pas.

  • Posté par COURARD DIDIER, mardi 16 novembre 2021, 20:54

    Ces arguments sont sidérant de mauvaises foi. La vraie question? Pourquoi une telle obstination à refuser cette mesure, la seule évidente, de bon sens, juste et pragmatique? Je pense que sa stratégie et celle d'une partie de son gouvernement est de maintenir une dualité de la société en conservant une certaine minorité de non-vaccinés qui peuvent ainsi servir de boucs émissaires à chaque fois qu'il faut faire passer des mesures impopulaires. Une certaine façon de "diviser pour mieux régner".

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs