Accueil Opinions Chroniques

«Lettre d’Ivan De Vadder»: Un fédéralisme de sabotage?

La structure de l’Etat belge est un handicap immense dans la gestion de plusieurs dossiers, comme celui de la pandémie de covid et celui de l’attribution des permis pour les centrales au gaz.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

L’accusation de « sabotage » est tombée lors d’un débat parlementaire dans l’hémicycle flamand, la semaine passée. La ministre flamande de l’Energie Zuhal Demir (N-VA) avait refusé d’octroyer le permis pour une nouvelle centrale au gaz à Vilvorde. Cette décision met en péril la sortie du nucléaire prévue par le gouvernement fédéral, qui nécessitera la mise en service d’au moins deux nouvelles centrales au gaz au cas où il y aurait trop peu de vent ou de soleil. Et l’unité de production au gaz de Vilvorde était, avec celle d’Awirs, une des deux centrales censées garantir cette sécurité d’approvisionnement.

Le refus du permis de Vilvorde est, selon le chef de groupe écologiste au parlement flamand, Bjön Rzsoka, « la chronique d’un sabotage planifié ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 18 novembre 2021, 7:09

    Le point d'interrogation pour le titre n'est-il pas superflu ?

  • Posté par meyer jean, mercredi 17 novembre 2021, 17:02

    Bonne analyse de notre de disfonctionnement actuel. Seul le bon sens va nous sauver ( pas d' extremes svp)

  • Posté par meyer jean, mercredi 17 novembre 2021, 17:02

    Bonne analyse de notre de disfonctionnement actuel. Seul le bon sens va nous sauver ( pas j'espère extremes)

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs