Accueil Économie Télécoms

Des pylônes GSM qui valent de l’or

De plus en plus d’opérateurs télécoms vendent leurs pylônes pour les relouer ensuite. En cause ? Un appétit vorace des marchés financiers pour ce type d’infrastructure.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Ce sont des structures métalliques pas très sexy qui défigurent nos paysages. Et pourtant, on se les arrache. Les pylônes GSM font depuis quelques années l’objet d’opérations financières colossales. De plus en plus d’opérateurs télécoms décident de vendre tout ou partie de leur parc de pylônes pour les relouer aussitôt (sales and lease back). Ils les cèdent tantôt à des sociétés spécialisées indépendantes – les TowerCo –, à des fonds d’investissement « infrastructure » ou les placent dans une filiale qu’ils introduisent ensuite en Bourse. En janvier dernier, l’opérateur espagnol Telefonica a ainsi vendu ses 30.000 pylônes situés tant en Europe qu’en Amérique latine, pour 7,7 milliards d’euros à l’un des principaux TowerCo de la planète, American Tower. Trois mois plus tard, son concurrent Vodafone introduisait en Bourse sa filiale « pylônes » Vantage Towers (82.000 mâts) levant au passage 2,3 milliards d’euros d’argent frais. Cette société est aujourd’hui valorisée à 15 milliards d’euros.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Télécoms

Telenet lance à son tour des abonnements 5G

Après Proximus, Telenet va aussi proposer dès la semaine prochaine des connexions 5G à certains endroits pour certains de ses clients disposant d’un smartphone compatible avec cette nouvelle technologie. Les premières zones concernées seront Louvain, Anvers et la Côte.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs