Accueil Monde Europe

Coronavirus: Suède, Allemagne, Autriche, Pays-Bas… les pays européens serrent la vis

Pass vaccinal pour les Suédois, nouvelles mesures pour les Belges non vaccinés en France, 4e vague en Allemagne, confinement partiel aux Pays-Bas, reconfinement pour les non-vaccinés en Autriche et probables nouvelles mesures en Belgique… Aux quatre coins de l’Union européenne, la situation sanitaire se complique.

Temps de lecture: 5 min

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et autres faits marquants, Le Soir fait le point sur les dernières évolutions de la pandémie de coronavirus en Europe. Depuis quelques semaines, la situation épidémiologique se tend dans de nombreux pays européens comme en Suède, en France, en Belgique, aux Pays-Bas, en Autriche, en Allemagne. De notre côté, un nouveau Comité de concertation se tient ce mercredi.

La Suède introduit le pass vaccinal

La Suède va instaurer à partir du 1er décembre et pour la première fois un pass vaccinal pour les évènements de plus de 100 personnes, face au bond des contaminations en Europe, a annoncé le gouvernement mercredi. Le pays nordique, qui avait décidé à compter du 1er novembre de ne plus tester les personnes totalement vaccinées contre le covid, a également décidé de revenir sur cette décision critiquée.

La France durcit ses règles pour les Belges non-vaccinés

Confrontée à un rebond des contaminations par le covid, la France a renforcé ses contrôles aux frontières avec plusieurs pays, dont la Belgique. La préfecture du Nord, un département frontalier avec la Belgique, a ainsi mis en place des mesures plus restrictives pour les personnes en provenance du plat pays. Les personnes en provenance notamment de la Belgique, hormis les enfants de moins de 12 ans, devront présenter un schéma vaccinal complet ou le résultat négatif d’un test PCR ou antigénique de moins de 24 heures.

« Effort national » en Allemagne

Angela Merkel a estimé samedi nécessaire « un effort national » pour briser la quatrième vague épidémique qui est en train de déferler sur l’Allemagne, appelant notamment les derniers réfractaires à se faire vacciner. Samedi, l’institut de veille sanitaire Robert Koch avait recensé 45.081 nouveaux cas et 228 décès en 24 heures. Avec 50.196 nouvelles infections, l’Allemagne avait jeudi dernier enregistré un nouveau record du nombre de contaminations recensées en une journée depuis le début de la pandémie. Environ 67,5 % de la population a reçu deux doses de vaccin dans le pays, loin des 75 % visés.

Mardi, certains Etats fédérés aussi appelé Länder ont annoncé mettre en place de nouvelles mesures. La Bavière, le plus grand État fédéré du pays, va limiter l’accès aux restaurants et aux hôtels aux personnes qui ont été entièrement vaccinées ou qui se sont remises du covid. Les personnes qui n’ont pas été vaccinées ne seront désormais plus autorisées à entrer dans ces établissements, même si leur test est négatif. La capitale bavaroise, Munich, a également annoncé que son traditionnel marché de Noël serait annulé.

Les autorités de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, le Land le plus peuplé, ont également annoncé mardi des restrictions sur la 2G et vont même plus loin en introduisant une règle encore plus stricte de « 2G plus » pour certains événements. Cela signifie qu’un test négatif sera toujours requis pour ces événements, même pour les personnes entièrement vaccinées ou ayant récemment récupéré du covid.

Confinement partiel aux Pays-Bas

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a annoncé la réintroduction d’une série de restrictions sanitaires, touchant notamment le secteur de la restauration, pour faire face à un nombre record de cas ces dernières semaines.

La police a utilisé un canon à eau pour disperser des manifestants à La Haye qui jetaient des pierres et tiraient des feux d’artifice pour protester contre les nouvelles mesures qui entraient en vigueur samedi soir. Elles devraient le rester pendant au moins trois semaines.

L’Autriche confine les non-vaccinés

Le chancelier autrichien a annoncé dimanche l’entrée en vigueur dès lundi d’un confinement pour les personnes non vaccinées ou non guéries du covid. « La situation est grave (…). Nous ne prenons pas cette mesure le cœur léger mais malheureusement elle est nécessaire », a déclaré Alexander Schallenberg lors d’une conférence de presse à Vienne. Concrètement, les personnes concernées n’auront pas le droit de quitter leur domicile sauf pour faire leurs courses, du sport ou pour des soins médicaux. La mesure s’applique à partir de l’âge de 12 ans. Par ailleurs, des contrôles inopinés seront effectués.

Portugal

Le Portugal, l’un des pays les plus vaccinés au monde, envisage de nouvelles restrictions pour faire face à une recrudescence de l’épidémie de Covid-19 marquée mercredi par un pic du nombre de nouveaux cas et d’hospitalisations depuis la rentrée. « Il faut déterminer quelles mesures seront nécessaires » pour « ne pas laisser le nombre de cas s’envoler », a déclaré Mariana Vieira da Silva, ministre porte-parole du gouvernement, aux médias locaux en marge d’un événement à Lisbonne.

« Nous ne prévoyons pas des mesures drastiques comme celles qui ont été prises par le passé car la population est davantage protégée » notamment grâce au taux élevé de vaccination, a-t-elle précisé. Le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, avait estimé mardi soir inévitable le retour du port du masque obligatoire en extérieur.

Cette mesure, instaurée en octobre 2020, avait été levée le 13 septembre dernier. Le port du masque reste tout de même recommandé en cas de rassemblement ou lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation sociale.

Le Portugal a enregistré mercredi un nouveau pic de 2.527 nouveaux cas en 24 heures et franchi le seuil des 500 hospitalisations, des records depuis début septembre, selon les derniers chiffres des autorités sanitaires.

Dix pays de l’UE dans une situation « très inquiétante »

La situation liée à l’épidémie de covid continue donc de se dégrader dans l’Union européenne et est considérée comme « très inquiétante » dans dix pays et « inquiétante » dans dix autres, avait déclaré vendredi l’agence européenne chargée des maladies (ECDC). « La situation épidémiologique dans l’UE est actuellement caractérisée par une hausse rapide et importante des cas et un taux de mortalité faible mais en lente hausse », résume le Centre européen de contrôle des maladies.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a exhorté les pays où le nombre de cas de coronavirus augmente à ne pas tarder à renforcer leurs mesures de restriction pour lutter contre l’épidémie. « Plus les actions peuvent être mises en œuvre tôt, moins il y a potentiellement de mesures à prendre », a souligné vendredi à Genève l’experte de l’OMS en matière de covid Maria van Kerkhove.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs