Accueil Culture Scènes

«Incandescences»: éclats d’une jeunesse flamboyante

Enfants d’exilés, issus des quartiers populaires, ils et elles ont la vingtaine. Mis en scène par Ahmed Madani, une dizaine de jeunes enflamment la scène du Poche avec une parole rarement entendue au théâtre. Amour, religion, sexe, traditions familiales : tous se racontent, sans pudeur.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Bêtement, on croyait que seuls des bouts de silex pouvaient provoquer des étincelles. Et puis, on a vu Incandescences au Poche. Et là, on a soudain compris que frotter les aspérités de la jeunesse, entrechoquer leur voix, leur corps, leurs modèles, leur culture, pouvait aussi donner lieu à de magiques escarbilles. Ils et elles s’appellent Aboubacar, Ibrahima, Virgil, Marie, Julie, Philippe, Merbouha, Jordan, Izabela, et de leur collision sur scène naît une ardeur qui réchauffe le cœur.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs