Accueil Société

Comité de concertation: voici les mesures adoptées

Pour la 22e fois ce mercredi, les autorités se réunissent pour un nouveau Comité de concertation. L’obligation vaccinale, le télétravail, le Covid Safe Ticket ainsi que le port du masque sont une fois de plus au cœur des discussions.

Temps de lecture: 3 min

Le Comité de concertation s’est réuni comme prévu ce mercredi. Et comme prévu, hélas, de nouvelles mesures de restriction ont été prises, conformes à ce qui était attendu depuis lundi soir.

Télétravail

Le télétravail passe du statut de recommandation à celui d’obligation à partir de lundi prochain. Seul bémol : l’obligation (sauf si la fonction ne le permet pas) porte sur quatre jours par semaine jusqu’au 13 décembre, puis trois jours, avec, pour les employeurs une inscription sur le site de l’ONSS, pour permettre les contrôles.

Le masque

Le port du masque est renforcé. Il est désormais requis dans tous les lieux fermés, les transports, et aussi pour les lieux soumis au CST (dans l’horeca, sauf pour les personnes assises à table). Les enfants sont également concernés : l’âge de port obligatoire du masque passe de 12 à 10 ans, mais pas à l’école. Les Communautés sont toutefois libres d’aller plus loin, d’imposer le masque dans les classes, par tranche d’âge ou par année d’études. A elles de décider. Le masque est requis aussi dans les lieux culturels, y compris les cinémas et les théâtres.

Discothèques

Les discothèques ne fermeront pas comme cela avait été envisagé, mais les mesures de prudence sont renforcées. En plus du Covid Safe Ticket, il faudra réaliser un autotest à l’entrée de l’établissement ou danser avec le masque.

CST

L’usage du Covid Safe Ticket va également s’étendre pour les événements. Il sera obligatoire, ainsi que le port du masque, pour tous les événements de masse, y compris les marchés de Noël. Et pour tout le secteur culturel et récréatif (théâtres, salles de concert, centres culturels, cinémas, musées, parcs d’attractions…). Les jauges sont revues à la baisse pour les fêtes privées. Il faudra le CST à l’intérieur dès 50 personnes (contre 500 actuellement) et à l’extérieur dès 100 personnes, contre 750 actuellement. Ces jauges peuvent être négligées si le masque est porté. Pour les événements publics, on passe à 50 à l’intérieur et 100 à l’extérieur aussi. Les régions pourront aussi imposer le CST dans les lieux culturels, en plus du masque qui y est réintroduit, cinémas compris.

Vaccination obligatoire

Le Comité de concertation n’est pas parvenu à un accord sur la vaccination obligatoire. La vaccination obligatoire du personnel des soins de santé est considérée comme acquise. Pour la vaccination obligatoire pour tous, le commissariat Corona est chargé d’étudier « toutes les pistes pour obtenir une couverture vaccinale maximale » (aspects juridiques, éthiques, sociétaux…).

Troisième dose de vaccin

D’ici le 24 novembre, la CIM Santé devra élaborer un plan opérationnel pour garantir que chaque citoyen puisse recevoir une dose supplémentaire « dans les meilleurs délais ». Les centres de vaccination resteront donc opérationnels et les pharmacies, la médecine scolaire et du travail seront mis à contribution.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko