Accueil Monde Afrique

Libye: deux candidats sulfureux à la présidence

Seif al-Islam, le fils préféré de Kadhafi, et Khalifa Haftar, l’homme fort de l’Est, veulent devenir président de la Libye. Leurs candidatures mettent les élections en péril.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Les élections présidentielles en Libye prévues le 24 décembre, les premières du genre dans l’histoire du pays, pourraient être singulièrement pimentées, pour employer une litote. Du moins est-ce l’impression que deux récentes candidatures – sur une petite dizaine – d’un genre sulfureux viennent de provoquer. En effet, Khalifa Haftar, l’homme fort de l’Est libyen, et Seif al-Islam, l’un des fils de feu Mouammar Kadhafi, l’ancien despote local, ont déposé leurs candidatures, qui ont été validées par l’organisme ad hoc. On a toutefois immédiatement assisté à des levées de boucliers de bien mauvais augure à six semaines à peine du scrutin.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs