Accueil Monde France

Zemmour esquive le tribunal

Si friand des rendez-vous publics, le polémiste a boudé l’audience de correctionnelle à laquelle il devait comparaître pour complicité de provocation à la haine raciale.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 3 min

Il y a cinq ans, la France assistait avec stupeur en pleine campagne présidentielle à la mise en examen d’un candidat à l’Elysée (François Fillon). Aujourd’hui, Eric Zemmour, déjà deux fois condamné pour incitation à la haine raciale, ne s’est pas encore déclaré qu’il est une nouvelle fois poursuivi au tribunal. Une citation qui ne fait même plus les grands titres tant est déjà longue la chronique quasi quotidienne des saillies du polémiste d’extrême droite…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Bastin Eric, vendredi 19 novembre 2021, 17:29

    Pour être complet, lors de cette sortie certes bordeline dans "Face à l'info" sur CNews, la présentatrice, Christine Kelly, gênée, avait recadré : "Pas tous, Eric", et Zemmour avait acquiescé : "Pas tous, bien sûr". Pour la mise en perspective, voir la brillante intervention de Matthieu Bocq-Côté dans la même émission, hier soir, dans les dernières minutes. Qualifier sans cesse Eric Zemmour de "polémiste d'extrême-droite" et rappeler ses condamnations, c'est tuer le débat et refuser de lui répondre sur le fond.

  • Posté par collin liliane, jeudi 18 novembre 2021, 16:06

    Ces procès sont la meilleure pub qu'on puisse faire à Zemmour. Et vu ce que lui ont apporté chacun de ses derniers bouquins (plus d'un millions d'euro chacun), il n'a guère de souci à se faire pour payer les quelques amendes qui lui sont rituellement infligées.

  • Posté par VAN HOOSTE Christian, jeudi 18 novembre 2021, 15:44

    En France, " la liberté d'expression " n'est qu'un slogan !

  • Posté par Naeije Robert, jeudi 18 novembre 2021, 8:06

    I avait oublié le mot magique: "généralement" ou "souvent" en évoquant les mineurs isolés delinquants. La France devient experte en suppression judiciaire de personalités qui dérangent une campagne présidentielle. Fillon en fut un cas d'école. La "République des Juges" n'est pas bonne pour la démocratie.

  • Posté par Raspe Eric, vendredi 19 novembre 2021, 10:11

    J'aurais préféré, naeije, que ce ne soient que des procès d'intention.

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs