Accueil Société

Nathan Clumeck: «Il faut avoir le courage politique d’imposer le vaccin»

Le professeur de l’ULB en maladies infectieuses estime que le gouvernement réagit alors qu’il devrait anticiper les augmentations de contaminations.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

On répète ce qui a déjà été fait précédemment. L’avenir dira si les mesures sont suffisantes. » C’est dubitatif que le professeur en maladies infectieuse de l’ULB Nathan Clumeck a accueilli ce mercredi soir les mesures annoncées par le Codeco afin de faire chuter les contaminations au covid 19.

« Pour être efficaces, il faudra que ces mesures soient appliquées », poursuit l’expert. « Or, imposer au monde de la nuit le pass sanitaire et un test PCR ou le port du masque n’est pas réalisable. D’ailleurs, j’entends déjà que c’est très mal perçu et que ça ne sera pas appliqué partout. Quant au télétravail, les réactions négatives sont déjà nombreuses aussi. Ça couvre des réalités très différentes. Dans certains cas, c’est extrêmement difficile à appliquer. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, vendredi 19 novembre 2021, 7:35

    Emission "Déclic" du jeudi 18/11/2021 : invitée en studio, le Pr Leila BELKHIR, Infectiologue aux Cliniques universitaires Saint-Luc ; et intervenant via interviews enregistrées, le Pr Michel Moutschen spécialiste en Immunopathologie au CHU de Liège. Mises au point particulièrement éclairantes sur les vaccins actuels et leur efficacité qui reste absolument indubitable. Merci à Julie Morelle et Arnaud Ruyssen (à ce dernier pour sa brillante présentation du sujet) pour leurs invitations à laisser s'exprimer ces deux médecins exceptionnels par leurs compétences impressionnantes et leurs capacités didactiques hors normes. Voir notamment pour le second [https://www.chuliege.be/jcms/c2_17374883/fr/videos?cid=c2_23196994]. Emission à voir et à revoir comme le dit si bien la RTBF...

  • Posté par Baeyens Remi, jeudi 18 novembre 2021, 12:28

    Je suis étonné. Je pensais que l'éducation nationale servait à rendre les belge responsable. Or ce que l'on constate c'est qu'elle sert à développer l'esprit critique et a devenir des citoyens responsables. L'esprit critique n'est pas seulement 'critiquer' mais aussi comprendre avec les outils rationnels que l'enseignement doit dispenser. or nous voyons les idéologies l'emporter sur le savoir. Que voyons nous? Des jeunes militantes très en vue aborder des études 'universitaires' de communication alors que l'on attendrait d'elles d'aborder plutôt des études scientifiques sérieuses. Il vaut mieux communiquer que comprendre.

  • Posté par Naeije Robert, jeudi 18 novembre 2021, 13:20

    Oui, et 40 % des médecins généralistes qui ne croient pas à la vaccination. Il est temps que les facultés de médecine se regardent dans un miroir.

  • Posté par Naeije Robert, jeudi 18 novembre 2021, 11:45

    Il a raison. Les tergiversations du gouvernement renforcent malheureusement l'obscurantisme antivax. La vaccination obligatoire - ou contrainte par confinement vs tests répétés et payants pour les non vaccinés, serait une stratégie préférable.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 18 novembre 2021, 12:35

    J'ai tendance à penser comme vous. Certains sont d'office contre les vaccins, quels qu'ils soient, encouragés parfois par des médecins gourous. Ils sont sourds à tout argument, même le plus convaincant et le plus autorisé. La plupart d'entre nous se sont posé des questions sur ces nouveaux vaccins. Il a été répondu en long et en large à tous ces questionnements, explications données par de nombreux scientifiques de haut vol. Certains refusent, sont incapables, de faire confiance à des personnes compétentes tout en se laissant influencer par les déclarations ineptes, paranoïaques parfois, malfaisantes souvent, de commentateurs tout sauf scientifiques dont les motivations sont très obscures. On ne peut que regretter qu'un journal comme le Soir leur laisse tant de place et le loisir de désinformer ses lecteurs.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs