Accueil Léna

L’Union européenne autorise à croquer des criquets migrateurs

Il était déjà possible de vendre des vers de farine en magasin d’alimentation, et plus seulement en animalerie. Les grillons sont sur la liste d’attente.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La variété de criquets la plus courante sème régulièrement le chaos dans les cultures de l’Asie à l’Afrique, en passant par les régions méditerranéennes de l’Europe. Dans l’Union européenne, la Locusta migratoria est entrée il y a une semaine dans la liste des « nouveaux aliments », à la condition d’être vendue congelée, séchée ou en poudre, en tant que snack ou qu’ingrédient entrant dans la composition de produits d’alimentation. Pour les criquets congelés et séchés, « les pattes et les ailes doivent être retirées afin de réduire le risque de constipation intestinale », précise la Commission. Et d’ajouter que « la décision de manger ou non des insectes appartient aux consommateurs ».

La décision a été prise à la demande d’une entreprise néerlandaise dont l’activité est l’élevage de criquets et d’insectes divers. Elle est révélatrice d’un changement d’approche de l’UE en matière de consommation d’aliments à base d’insectes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs