Accueil Opinions Chroniques

«Je dirais même plus»: «Laisse-le, c’est un Flamand!»

Si on peut se réjouir dans certains cas de « la libération de la parole », elle n’est manifestement pas un remède universel contre le racisme, la haine et la connerie. Plus dure sera la chute...

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 3 min

Dimanche au marché de Boitsfort. Le poissonnier a la tête d’un vieux marin ostendais, rouflaquettes, casquette et regard bleu froid perçant. Pendant qu’il découpe en filets deux magnifiques soles, il raconte : « En sortant de mon camion garé dans la rue qui conduit à la place communale, je perds l’équilibre, je tombe et je m’étale sur la chaussée, incapable de me relever (il sort d’une opération à la jambe). Une dame s’avance pour lui porter assistance. Mais son mari la retient par le bras : “Laisse-le ! C’est un Flamand !”  »

Et le couple lui tournant le dos s’éloigne vers le marché, pour aller acheter du poisson, si ça se trouve ! Ma voisine s’écrie : « je parie que ces malotrus ne sont pas de Boitsfort ! »

L’histoire se termine grâce à deux policiers venus à son secours (et qu’il a fait remercier par l’administration communale).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Dubois Raymond, samedi 20 novembre 2021, 13:45

    Est-ce que cette histoire vaut la peine d'écrire un article ??? Aucun intérêt -

  • Posté par Dubois Raymond, samedi 20 novembre 2021, 13:45

    Est-ce que cette histoire vaut la peine d'écrire un article ??? Aucun intérêt -

  • Posté par Haegelsteen Philippe, samedi 20 novembre 2021, 8:46

    @ Vincienne Dupont. Vous avez raison de souligner le : "sans doute venu en SUV". Ce journaliste veut dénoncer une discrimination et en commet une qui ne vaut pas mieux. Enfin, il pourra se vanter sur sa page Facebook qu'il a pu cracher sur un gros pollueur de bourgeois. Cela reflète le parti pris que prennent trop de journaliste.

  • Posté par Haegelsteen Philippe, samedi 20 novembre 2021, 8:45

    @ Vincienne Dupont. Vous avez raison de souligner le : "sans doute venu en SUV". Ce journaliste veut dénoncer une discrimination et en commet une qui ne vaut pas mieux. Enfin, il pourra se vanter sur sa page Facebook qu'il a pu cracher sur un gros pollueur de bourgeois. Cela reflète le parti pris que prennent trop de journaliste.

  • Posté par Counard Roland, samedi 20 novembre 2021, 9:29

    Alain Berenboom n'est pas journaliste. Il est écrivain, avocat et chroniqueur. Le texte dont vous parlez est d'ailleurs une chronique.

Plus de commentaires

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs