Accueil Sports Cyclisme Route

La guerre continue: Nuyens attaque encore van Aert qui risque 4 mois de suspension

Un porte-parole de l’équipe Jumbo-Visma a expliqué n’avoir rien entendu de l’UCI mais ne veut ajouter aucun commentaire.

Temps de lecture: 2 min

Nick Nuyens réclame, auprès de l’UCI cette fois, l’Union cycliste internationale, des dommages et intérêts à Wout van Aert et Jumbo-Visma pour le transfert du coureur il y a trois ans. Van Aert avait décidé en septembre 2018 de rompre son contrat avec l’équipe de Nick Nuyens, Veranda’s Willems-Crelan, pour rejoindre la formation néerlandaise.

Nuyens avait réclamé des indemnités pour un montant de 1,1 million d’euros. La cour du travail d’Anvers lui en a accordé pour un montant de 662.000 euros.

Sniper Cycling, la sociéte de Nick Nuyens, réclame encore des dommages et intérêts à Jumbo-Visma. « Il ne s’agit plus de Nuyens contre van Aert, c’est la suite du dossier. Si l’UCI ne fait rien, d’autres équipes seront touchées », a expliqué l’avocat de Nick Nuyens dans la presse néerlandophone jeudi. L’affaire est portée devant l’UCI. Nuyens réclame une compensation pour un montant entre 285 et 94.950 euros, mais aussi une suspension de Van Aert, pour quatre mois. Jumbo-Visma risque de son côté une amende, pour un maximum de 2,5 millions d’euros alors que l’agent de van Aert, Jef Van den Bosch pourrait perdre sa licence.

Du côté de Wout van Aert, son avocat voit dans cette manœuvre une volonté de porter à son client « autant de dommages que possible à la fois financier et sportif. Les répercussions de la rupture du contrat ne sont pas encore terminées. La procédure en cassation est toujours en cours et on ne peut encore en tirer toutes les conclusions juridiques », a commenté Maître Walter Van Steenbrugge dans un communiqué.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir