Accueil Belgique Politique

Pas encore de réunion du parlement bruxellois au sujet de Bruvax: le MR dénonce un déni de démocratie

Depuis deux jours, plusieurs partis de l’opposition, dont le MR, demandent une réunion de la Commission de la Santé du parlement bruxellois pour entendre le ministre Alain Maron (Écolo) à la suite des révélations touchant la plateforme bruxelloise de vaccination Bruvax.

Temps de lecture: 2 min

Le MR a déploré jeudi l’absence de réponse, jusqu’ici, à la demande de réunion du parlement pour entendre le ministre bruxellois de la Santé Alain Maron au sujet des problèmes de non-respect des règles de protection de la vie privée par la plate-forme de vaccination Bruvax.

Depuis deux jours, plusieurs partis de l’opposition, dont le MR, demandent une réunion de la Commission de la Santé du parlement bruxellois pour entendre le ministre Alain Maron (Écolo) à la suite des révélations touchant la plateforme bruxelloise de vaccination Bruvax. Celle-ci permet à une personne qui dispose du numéro d’identification national d’un·e Bruxellois·e de consulter son statut vaccinal « en violation du secret médical et de la protection de données privées et dont la confidentialité devrait être garantie par les autorités publiques régionales », a affirmé le député et président de la régionale bruxelloise du MR, David Leisterh.

« Alors que toutes les conditions réglementaires sont réunies, la Commission de la Santé ne se réunit pas. Son président Ibrahim Donmez (PS) a simplement accusé réception. Le président du parlement Rachid Madrane s’est quant à lui contenté de renvoyer la balle à la Commission », a souligné le mandataire libéral qui dénonce « un déni de démocratie ».

« Actuellement, les données de vaccination sont accessibles au grand public en violation du secret médical. Ce sont des faits extrêmement graves qui nécessitent un contrôle démocratique du parlement sur-le-champ. N’importe quel parlement du pays se serait réuni le jour même ou dans les 24 h. Ici le ministre se dit disposé à venir répondre aux questions des parlementaires mais ne vient pas. »

Interrogé par l’agence Belga, le cabinet du ministre de la Santé a souligné qu’« évidemment, Alain Maron se tient à la disposition du parlement dès que celui-ci aura décidé du moment le plus opportun pour entendre ses explications ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Moriaux Raymond, jeudi 18 novembre 2021, 18:56

    Quelle arrogance, quelle morgue, ... Tout ça pour une attaque en dessous de la ceinture qui cible non pas les coupables de la violation du secret, dont on ne parle jamais parce que ce sont sans doute surtout des "amis" (employeurs, banquiers, assureurs), mais les maladresses des responsables du système qui les permettent. Quant on en est à devoir se contenter de tempêtes dans des verres d'eau, c'est qu'on ne se sent pas capables de faire mieux. Y a pourtant de l'ouvrage !

  • Posté par BEKE Eric, jeudi 18 novembre 2021, 16:19

    Qui a décrété que le statut vaccinal devait être couvert par le secret médical? Il ne présuppose en rien de l'état de santé, qui lui doit l'être. Ca gêne les antivax ? Eh bien tant mieux, qu'ils assument.

  • Posté par Julien Charles, jeudi 18 novembre 2021, 14:24

    C'est le MR (David Leisterh) qui a parlé d'un "déni de démocratie", pas Rachid Madrane (PS)...

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs