Accueil Belgique Politique

Alexander De Croo sur la vaccination: «Convaincre est plus efficace qu’obliger»

Face à la Chambre, le Premier ministre est revenu sur la vaccination obligatoire pour l’ensemble de la population. Alexander De Croo reste sur ses positions et assure qu’il vaut mieux convaincre les non-vaccinés.

Temps de lecture: 2 min

Le Premier ministre Alexander De Croo s’est à nouveau montré, jeudi à la Chambre, favorable à poursuivre le travail de persuasion des personnes non encore vaccinées contre le covid, alors que le PS et le CD&V, dans la majorité fédérale, plaident en faveur de la vaccination obligatoire pour la population générale. « La méthode de la vaccination obligatoire, seuls quatre pays l’utilisent : l’Indonésie, le Turkménistan, le Tadjikistan et la Micronésie », a-t-il observé. « Et je ne connais aucun collègue européen qui utilise cela comme piste. Convaincre, c’est quand même plus efficace qu’obliger », a-t-il conclu, jugeant « complexe » les motivations des personnes non vaccinées.

Le Premier ministre a aussi défendu les mesures annoncées mercredi soir à la suite du Comité de concertation. « Tous les partis qui me posent aujourd’hui des questions, excepté trois (Vlaams Belang, PTB et cdH), sont représentés au sein du Codeco. Alors s’il vous plaît, cessons de pointer du doigt. Ce n’est pas ainsi que l’on peut mener une politique de crise. C’est à ce moment-là qu’il faut prendre ses responsabilités. » « 8,6 millions de Belges se sont fait vacciner (…), ce qui fait qu’il n’y a pas de confinement aujourd’hui. On ne fait absolument pas la même chose ! Nous avons fait le choix de la prévention et de la protection, le choix de ne pas fermer. L’année dernière à la même époque, on n’avait pas d’autre choix que de fermer. »

De son côté, le ministre de la santé publique, Frank Vandenbroucke (Vooruit), a indiqué que la vaccination obligatoire était « un débat qu’il faut avoir. »

« Il faudrait d’abord convaincre vos partenaires de majorité », a répliqué Sophie Rohonyi (DéFI), à l’attention du Premier ministre. « L’adhésion est cruciale. Or, ce que vous avez fait, c’est tout l’inverse. Vous avez tout fait pour perdre cette précieuse adhésion. »

« Ce n’est pas l’obligation vaccinale qui va fragiliser notre liberté et notre démocratie », a de son côté estimé le député Georges Dallemagne (cdH). « Avec ces mesures, nous pourrons protéger les plus faibles. Nous y arriverons tôt ou tard et je préférerais tôt. »

« Vous aurez notre soutien vers cette obligation », a déclaré Nawal Farih (CD&V) à l’attention du ministre de la Santé.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

54 Commentaires

  • Posté par El Cabron Nicolas, jeudi 18 novembre 2021, 19:08

    @ Rabozee Michel - Ce n'est pas le fait que le vaccin s'administrent en plusieurs doses qui fait que le vaccin Covid ne cadrent pas avec les critères retenus par la CEDH pour considérer qu'une obligation vaccinale serait "nécessaire dans une société démocratique". Il est exact en revanche que le vaccin contre la polio répond bien aux critères définis par la Cour. Avez-vous lu les considérants de l'arrêt de la CEDH ou simplement le compte-rendu simpliste de l'AFP ou de Belga? Si tout le monde pouvait se considérer juriste dans ce bas monde, on se demande pourquoi quelques simplets passeraient 5 années parmi les plus belles de leur vie à étudier pour le devenir.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, vendredi 19 novembre 2021, 17:12

    Comme pour Janus dieu romain "bifrons", ce ne sont que les deux faces d'une même pièce, M. Smyers. De fausse monnaie bien sûr... Les "discours" par contre, se ressemblent comme deux gouttes d'eau. Sans parler des "dialectiques" utilisées, qui utilisent chacune et à tour de rôle, les "méthodes" que vous avez très bien décrites à maintes reprises très récemment.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 19 novembre 2021, 14:22

    L'entêtement et la mauvaise foi, encore deux facettes du discours de M. Prout-Prout-Ma-Chère El Cabron, qui commencent à indiquer que la bête perd pied. Nul doute que M. Dedecker -qu'on n'a guère vu jusqu'à présent, comme c'est curieux- va arriver à la rescousse.

  • Posté par Rambeaux Paul, jeudi 18 novembre 2021, 21:37

    Cessez de vous la péter à tout bout de champ, Cabron. Votre lecture de l'arrêt de la CEDH ? Juste piquée sur France-Soir. Je rappelle la conclusion de l'étude universitaire que je cite ailleurs : "A l’issue de cette brève analyse, des antécédents normatifs connus, et des indices donnés par les juridictions, il nous semble que les astres sont alignés pour une licéité de la vaccination obligatoire. Ils nous semblent même l’être davantage encore s’agissant de la version ciblée à venir de l’obligation vaccinale, puisqu’elle ne concernerait que les professionnels exerçant leurs activités dans un certain nombre d’établissements et de services". http://www.revuedlf.com/droit-administratif/sur-la-liceite-dune-obligation-vaccinale-anti-covid-2/ Cessez de la ramener Cabron, votre niveau, c'est juste France-Soir enrobée dans un français approximatif. Votre arrogance serait irritante si vous n'étiez pas aussi ridicule.

  • Posté par Rabozee Michel, jeudi 18 novembre 2021, 19:38

    Et aussi: "La Cour envisage enfin la vaccination obligatoire comme compatible avec le droit à la vie privée si elle pallie un manque d’efficacité d’une vaccination qui ne se ferait qu’au gré du bon vouloir des citoyens" ==> donc, si la vaccination est mise à mal par les gens qui adhèrent aux discours antivax sans réelle raison médicale, elle peut être rendue obligatoire sans atteindre à la vie privée.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs