Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: les Plaisirs d’hiver auront bien lieu, avec masque et bracelet CST

La Ville de Bruxelles adapte le protocole sanitaire pour son marché de Noël, qui débute le 26 novembre. En Wallonie, les organisateurs de marchés de Noël sont encore dans le flou.

Info « Le Soir » - Cheffe Bruxelles Temps de lecture: 3 min

Bruxelles aura bien ses Plaisirs d’hiver, du 26 novembre au 2 janvier. Un événement soumis non seulement au port du masque mais aussi d’un bracelet. C’est le système mis au point par la Ville de Bruxelles pour contrôler le respect du Covid Safe Ticket (CST) par les visiteurs, sans pour autant bloquer l’accès à l’espace public (tout le centre-ville).

« Concrètement, nous avons pris comme critère la consommation, explique Delphine Houba, échevine (PS) des Grands événements. Pour boire un verre, manger un bout, acheter quelque chose à l’un des chalets, il faudra disposer d’un bracelet. Ceux-ci seront distribués, après vérification du CST, aux points d’accès. Nous allons en prévoir une petite dizaine, répartis sur le parcours. Ils seront de couleur différente chaque jour. » A charge, pour les commerçants, de réclamer le bracelet, avant de servir un vin chaud ou une part de tartiflette. « Nous allons les informer de cette nouvelle procédure. Mais je pense qu’ils ont tout intérêt à ce que les Plaisirs d’hiver puissent avoir lieu. »

C’est que le Comité de concertation (Codeco) a décidé mercredi que les marchés de Noël, s’ils sont autorisés, sont soumis au pass sanitaire. « Avec la difficulté, pour nous, qu’il est impossible de délimiter une zone fermée, pour des raisons de sécurité, vu la foule », souligne Delphine Houba. Avant d’entamer la promenade au milieu des chalets, il faudra donc passer par un stand, pour retirer le bracelet. Il vaudra, bien évidemment, pour les différentes attractions, réservées aux détenteurs d’un CST – les deux patinoires (place De Brouckère et bois de la Cambre), ainsi que le manège d’Andréa (place Sainte-Catherine) et les pistes de luge et curling au bois.

Un stand pour se faire tester

Pour celles et ceux qui ne sont ni vaccinés, ni guéris, ni testés PCR, donc n’ont pas de CST, la Ville installera, sur le piétonnier, un stand pour se faire tester et pouvoir, si le résultat est négatif, obtenir le bracelet du jour. L’emplacement précis de ces différents points de rendez-vous sera fixé dans les prochaines heures, à retrouver sur les plans et la carte interactive de Plaisirs d’hiver.

Le port du masque fera, lui aussi, l’objet d’une « localisation » précise. « Le parcours de Plaisirs d’hiver fait deux kilomètres, il a précisément été étendu, cette année, pour diluer les flux de fréquentation, souligne Delphine Houba. Nous devons délimiter des rues, sur lesquelles il faudra circuler masqué, afin de ne pas alourdir le quotidien de celles et ceux qui vivent ou travaillent dans le périmètre. On ne peut pas l’imposer sur tout l’espace public du Pentagone. Concrètement, le masque s’imposera sur l’axe Fontainas-De Brouckère et Sainte-Catherine/place du Musée. Et sur les artères qui relient les sites principaux. La mesure s’applique à partir de dix ans. »

Les marchés de Noël de nos villes wallonnes dans le flou

En Wallonie, si Pierre Luthers, organisateur du Village de Noël, a confirmé que la ville de Liège maintenait son marché, la situation reste tout de même imprécise quant aux moyens qui seront mis en place pour que les contrôles du CST soit efficaces. Le marché débutera, comme prévu, le 26 novembre prochain. Le marché de Noël de Durbuy aura lui aussi bien lieu. Du personnel y est prévu pour contrôler les CST à l’entrée. Il accueillera ses premiers touristes le 26 novembre. À Namur, ou à Charleroi, les choses sont plus floues. On ne parle pas d’annulation pour le moment, mais toutes les possibilités sont sur la table. Des réunions sont en cours.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

42 Commentaires

  • Posté par Montana Tony , vendredi 19 novembre 2021, 9:57

    Comme des prisonniers avec bracelet, les vaccinés ont perdu leur véritable liberte, j'ai rien a foutre de leur marche de Noël precedamemt dit, je suis libre de mes choix et on m'impose rien et le COVID je me torché avec, en tout cas un beau bizness de l'état pour pomper de l'argent.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 19 novembre 2021, 18:19

    Tiens, il est revenu l'avatar de Scarface? M. Montana, soignez un peu votre balafre s'il vous plaît: ça fait trop mafia. Et puis, souvenez d'une de vos phrases-cultes: "J'ai des mains faites pour l'or et elles sont dans la merde". En effet.

  • Posté par Hennico Joel, vendredi 19 novembre 2021, 9:55

    Quand on sera tous parqués, étiquetés, pucés avec qr code ou non il sera trop tard Il en va de notre vie et de nos libertés individuelles en tant qu’humain Quittons les rangs et commençons à revendiquer nos droits les plus élémentaires, nos vies nous appartiennent et tout ce qu’on nous dicte de faire n’est pas pour nous mais pour leur propre confort ARRÊTONS D’ACCEPTER D’ÊTRE DU BÉTAIL, LEUR BÉTAIL, ÇA N’A QUE TROP DURÉ

  • Posté par Constant Depiereux, vendredi 19 novembre 2021, 9:47

    Money, money, money ...

  • Posté par Hennico Joel, vendredi 19 novembre 2021, 9:45

    Pas une question de peteux ou pas? Quand est-ce que la majorité des gents vont-ils arrêter de se laisser endormir à coup de piqûres toutes plus inutiles l’une que l’autre, on voit le résultat: mutation et aggravation du virus et je vous parle même pas de la précarité dans laquelle toutes leurs règles sanitaires nous ont conduit Arrêtons de nous conduire comme des moutons pour une élite et une classe dirigeante qui n’en a rien à faire de la santé des gens Quand l’argent prime sur la santé des gens nous ne sommes plus dans une démocratie, cela devient un régime dictatoriale Après le bracelet viendra la puce sous la peau, tout est déjà prêt C’est à nous tous, gens du peuple à dire : STOP !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo