Accueil Opinions Débats et idées

Le pronom inclusif «iel» fait son entrée dans «Le Robert» avec fracas

Le pronom neutre « iel », utilisé par les personnes non binaires, a été ajouté dans Le Robert en ligne, suscitant les critiques de ceux qui y voient « l’idéologie woke ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

Ce sont trois petites lettres qui font couler beaucoup d’encre. En France, l’entrée du pronom « iel » (contraction neutre de « il » et « elle ») dans Le Robert en ligne a créé la polémique « woke » (être conscient des problèmes liés à la justice sociale et à l’égalité raciale) de la semaine. « Iel », déclinable en « iels », « ielle », ou « ielles », y est défini comme étant un « pronom personnel sujet de la troisième personne du singulier et du pluriel, employé pour évoquer une personne quel que soit son genre ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Hourdeau Chantal, mardi 3 mai 2022, 0:08

    Je ne voudrais pas chicaner mais "iels", ça fait plus masculin que féminin avec le "i" en premier. Je voudrais leur rappeler que le neutre, c'est en néerlandais et c'est "het"! D'ailleurs, "iels" en néerlandais, ça donne quoi??? Il faut faire la contraction de "hij" et "ze" et j'oublie le "het"! Maintenant, ceux qui ne se sentent ni féminin, ni masculin, faites vous opérer alors pour qu'on vous enlève tout ce qui fait la différence ente une femme et un homme! Pour l'instant, ça n'existe pas! Conclusion: Ou on est homme ou on est femme.

  • Posté par Dupont Vincienne, lundi 22 novembre 2021, 21:38

    iel, mon mari... enfin, ma femme... enfin, je ne sais plus...

  • Posté par Giefvan Agathe, vendredi 19 novembre 2021, 20:13

    Lançons donc une nouvelle polémique : pourquoi le français discrimine-t-il le singulier et le pluriel ? Quel respect cela montre-t-il pour les personnes qui ne sont pas numériques, qui ne se reconnaissent pas dans le singulier ni le pluriel ? Pensons aux schizophrènes, aux bisexuels, aux politiciens...

  • Posté par Giefvan Agathe, vendredi 19 novembre 2021, 20:15

    Oups! Pardon! "Bisexuel.le.s", "politic.h.ien.ne.s"

  • Posté par Giefvan Agathe, vendredi 19 novembre 2021, 19:57

    Suis-je donc seule à voir que ces conneries sont beaucoup plus excluantes qu'« inclusives » ? Au lieu de s'inclure dans la société, ils revendiquent leur apartheid.

Plus de commentaires

Aussi en Débats et idées

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs