Accueil Le direct Le direct économie

Vinted soupçonné de violer les règles européennes de protection de la vie privée

Vinted.com, l'application lituanienne de vente de vêtements et d'objets d'occasion, est examinée par les autorités européennes de protection de la vie privée. Des vendeurs de la plateforme se sont plaints après avoir dû envoyer une copie de leur pièce d'identité afin de recevoir leur argent.
Temps de lecture: 2 min

"À la suite de la réception d'un nombre significatif de plaintes concernant le site de vente en ligne de vêtements vinted.com, géré par l'entreprise lituanienne Vinted UAB, les autorités de protection des données en France, en Lituanie et en Pologne ont décidé de coopérer pour contrôler la conformité du site au RGPD", a déclaré la CNIL, l'organisme de surveillance français, dans un communiqué publié sur son site web

Les régulateurs examinent la base juridique permettant de demander une preuve d'identité. Ils vérifient également la procédure et les critères utilisés par Vinted.com pour bloquer les comptes et la durée de conservation des données des utilisateurs de la plateforme.

Selon la CNIL, l'organisme de surveillance lituanien mène l'enquête car la société mère de Vinted, Vinted UAB, est basée en Lituanie. Vinted est actif dans plusieurs pays européens, dont la Belgique. C'est pourquoi un groupe de travail conjoint a été mis en place pour enquêter sur les plaintes. L'envoi obligatoire d'une copie d'un document d'identité est contraire aux règles européennes en matière de protection de la vie privée.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Direct économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs