Accueil Monde Afrique

Ethiopie: une année de guerre dans la province du Tigré a miné la stabilité du pays

La capitale Addis Abeba est désormais encerclée par des forces hostiles. Et, dans la région du Tigré, la situation humanitaire est pire que jamais.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

Voici un an, le 4 novembre 2020, Addis Abeba déclenchait une « opération de police » dans la province du Tigré, au Nord du pays. Le Premier ministre de cet Etat fédéral, Abyi Ahmed, qui avait été lauréat du prix Nobel de la Paix en 2019 après sa réconciliation avec l’Erythrée, voulait sanctionner les autorités locales du Tigré. Ces dernières avaient unilatéralement, organisé des élections au niveau de la province alors que les élections nationales avaient été postposées par Addis Abeba pour raisons sanitaires.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs