Accueil Opinions

Oui, on peut réformer la France!

Nicolas Baverez est un essayiste français; il est également avocat depuis 1998. Normalien et énarque, il est docteur en histoire et agrégé de sciences sociales. Nicolas Baverez est éditorialiste pour le quotidien Le Figaro et l'hebdomadaire Le Point.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le projet de loi sur le travail sur lequel Manuel Valls a engagé la responsabilité de son gouvernement devant le Parlement se réduit à beaucoup de bruit politique et un déchaînement de violences dans les rues pour un effet économique nul. Après la révision mort-née de la Constitution, au lendemain des attentats de novembre 2015, il symbolise le naufrage du quinquennat de François Hollande comme l’incapacité de la France à se réformer.

Au terme de cette nouvelle occasion manquée pour moderniser le marché du travail, la France ne créera pas les emplois qui permettraient de résorber l’anomalie d’un chômage de masse qui touche 5,7 millions de personnes. L’inemploi pourrait même augmenter si les contrats à durée déterminée devaient être surtaxés. En revanche, les désordres se sont généralisés dans le pays, pourtant placé en état d’urgence en raison de l’intensité de la menace terroriste. La défiance entre les citoyens comme entre la société civile et l’État sort renforcée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs