Accueil Léna

Ces Polonais qui secourent les migrants à la frontière

Ocalenie (Salut, en polonais), Granica (Frontière), « De la soupe à la frontière »… Des gens « normaux », des habitants des villes frontalières et des bénévoles acheminent l’aide matérielle de leurs compatriotes.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Chacun des bocaux porte une étiquette indiquant la date de fabrication et de pasteurisation, la composition et les destinataires de la soupe qu’il contient. Du bouillon pour les personnes qui se cachent, qui n’ont rien avalé depuis longtemps. Une soupe de tomates consistante avec des betteraves et des lentilles pour les bénévoles. Un cuisinier de Varmie ajoute : « Nous y avons aussi mis notre amour, notre gratitude, notre solidarité et notre espoir. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par collin liliane, samedi 20 novembre 2021, 16:04

    "un juriste syrien qui s’est échappé de l’Irak en guerre il y a trois ans. Il s’est d’abord exilé en Jordanie, puis à Dubaï". Pourquoi n'y est-il pas resté? Pourquoi vouloir venir à tout prix en Europe?

  • Posté par CARLIER Jean-Claude, samedi 20 novembre 2021, 13:54

    « Nous sommes venues apporter le déjeuner à nos invités. Avec notre cœur » Ah oui ! invités par qui ?

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs