Accueil La Une Opinions

Philippe Mary: «Iln’y a plus de politique pénitentiaire depuis 30 ans»

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 4 min

Philippe Mary est criminologue à l’ULB et membre belge du Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT).

Comment s’explique la surpopulation carcérale ?

C’est dû à plusieurs facteurs. Le nombre de détenus n’est pas nécessairement lié à une augmentation de la criminalité. Le système pénal sélectionne énormément d’affaires. Les 750.000 affaires qui entrent au parquet sur un an débouchent sur l’emprisonnement de 18.000 personnes. Il n’y a pas de lien mécanique entre les deux. La réponse est ailleurs. Depuis 1985, on constate qu’il y a un problème structurel en Belgique d’usage abusif de la détention préventive.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs