Accueil Monde Afrique République démocratique du Congo

Sud Oil, la caisse noire au service du clan

Fausses écritures, retraits en cash, factures douteuses et « taxe Kabila »… L’enquête Congo Hold-up révèle la soif d’argent public inextinguible de la société Sud Oil et de ses satellites. Et la cupidité de ses ex-dirigeants. Avec la bénédiction complice de la BGFI.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 8 min

Joseph Kabila a régné d’une main de fer sur la République démocratique du Congo (RDC) pendant dix-huit ans. Propulsé à la présidence en 2001 suite à l’assassinat de son père Laurent-Désiré, le jeune homme alors âgé de 29 ans s’est vite mué en autocrate au fil de trois mandats marqués par la répression, l’exécution et la torture de centaines d’opposants. Et le trucage des élections. Il a fallu une intense pression de l’opposition et de la communauté internationale pour que Joseph Kabila accepte enfin de quitter le pouvoir suite aux élections de décembre 2018, deux ans après le terme de son mandat.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en République démocratique du Congo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs