Accueil Monde Afrique

Assurer ses arrières

En pleine crise politique, l’évasion de capitaux s’emballe. Des hommes de main retirent des millions en liquide en quelques jours à peine. Francis Selemani et ses amis vident les comptes. Pour investir à des fins privées.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Le 11 juillet 2018, le gérant de Sud Oil, David Ezekiel, envoie au directeur général de la banque Abdel Kader Diop, suite à leur « échange de ce jour », un « préavis de retrait » de 15 millions de dollars en liquide sur les comptes de Sud Oil, qu’il compte effectuer en quatre fois dans la semaine à venir.

Dès le lendemain, Ezekiel retire 4 millions de dollars en cash alors que le compte est en « blocage direction générale », censé être sous surveillance. Le directeur des opérations, Moreau Kaghoma, a levé le blocage. Idem le 13 juillet pour 5 millions supplémentaires, soit 9 millions retirés en liquide en deux jours.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs