Accueil La Une

Congo Hold-up: comment le clan Kabila a détourné 138 millions de dollars de fonds publics

« Le Soir » et ses partenaires publient dès ce vendredi l’enquête « Congo Hold-up ». La face cachée de la kleptocratie congolaise : corruption, détournements, clientélisme… Avec le concours de la banque BGFI, l’ex-régime de Joseph Kabila a détourné quelque 138 millions de dollars en six ans.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Président de la République démocratique du Congo de 2001 à 2018, Joseph Kabila coule désormais des jours heureux dans sa ferme privée de Kingakati, à 50 kilomètres de la capitale Kinshasa. Tandis que plus de 70 % des Congolais survivent avec moins de 2 dollars (1,76 euro) par jour, Joseph Kabila et sa famille ont accumulé une fortune colossale au cours de ces années de pouvoir sans partage. Selon une enquête publiée par Bloomberg en 2018, le clan présidentiel possède 120 permis miniers et plus de 70 entreprises, d’une valeur de plusieurs centaines de millions de dollars.

Cet argent vient, en grande partie, de la corruption et du détournement massif de fonds publics. C’est ce que révèlent à partir d’aujourd’hui Le Soir et ses partenaires du projet Congo Hold-up, grâce à la plus grande fuite de données jamais survenue en Afrique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en La Une

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs