Accueil Monde

Mariela Belski, Argentine: «Les clés d’un combat réussi pour l’avortement»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

C’était il y a bientôt un an : le 30 décembre 2020, à 4 h du matin, le Sénat argentin légalisait l’interruption volontaire de grossesse. L’Argentine rejoignait les rares pays latino-américains ayant dépénalisé l’IVG : l’aboutissement d’un long combat mené avec opiniâtreté par plusieurs générations de militantes féministes.

« Dès la fin de la dictature, en 1983, un groupe a commencé à se mobiliser pour défendre les droits des femmes en Argentine, réclamant la parité au Congrès, le droit au divorce civil. Et déjà, l’avortement », raconte Mariela Belski, 50 ans, avocate spécialisée en droits humains. « Mais c’est à partir des années 2000 que cette problématique a commencé à faire parler d’elle, d’abord au sein des Rencontres nationales de la femme ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs