Accueil Belgique Politique

Vaccination des soignants: accord au fédéral après un psychodrame

Les vice-Premiers se sont réunis durant treize heures vendredi pour sortir du bras de fer sur les sanctions contre les soignants anti-vaccin. Un accord est finalement intervenu, après un long conflit entre le PS et Ecolo d’une part et les autres partis de l’autre, réunis derrière le Premier ministre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Treize heures. Après treize heures de discussions, le Conseil des ministres restreint (kern) est finalement parvenu à un accord sur les sanctions à infliger au personnel soignant qui se déroberait à l’obligation vaccinale, dont l’entrée en vigueur est prévue le premier janvier prochain.

Voici ce qui a finalement été acté aux alentours de 21h15.

Entre le premier janvier et le 31 mars 2022, les soignants qui refusent le vaccin seront suspendus – sauf si une fonction adaptée est possible – et ils pourront bénéficier du chômage pour force majeure ou du chômage complet s’ils renoncent à leur contrat.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

102 Commentaires

  • Posté par curto calogero, lundi 22 novembre 2021, 15:54

    Ils est temps de passer a autres choses, se gouvernement ne métrise plus rien , l'anarchie est pas trop loin.

  • Posté par STORDIAU Pierre, lundi 22 novembre 2021, 23:20

    Votre ORTHOGRAPHE svp !! : vous ne faites aucun effort, Calimero ...

  • Posté par Baeyens Remi, lundi 22 novembre 2021, 11:50

    Il est curieux de voir que les socialistes et écolos flamands n'ont pas du tout la même opinins que leurs confrères francophones. Il y a donc un clivage très net entre la flandre et la wallonie. Cela promet lors des prochaines élections.

  • Posté par Raspe Eric, dimanche 21 novembre 2021, 15:11

    Représentativité : 0.3% de la population. A peine plus que les morts de la covid qui eux ne peuvent plus manifester. Et que proposent ces décérébrés pour en éviter d'autres? Rien. Trop compliqué pour leur égo.

  • Posté par curto calogero, samedi 20 novembre 2021, 22:55

    Une info, 24 ans d'ancienneté, donne droit a 64 semaines de préavis, si vous démissionner , seulement 13 semaines, facile de faire le choix, les syndicats ont des chiffres fort précis, je suis renseigner des sommes importante sont en jeu

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs