Accueil Société

Derrière les faux profils Facebook, de vraies victimes d’extorsion

« Sextorsion », fraude à l’amitié, tentatives de « phishing ». Derrière de faux comptes Facebook faisant miroiter le grand amour ou la passion, des escrocs parviennent à faire tomber de nombreux Belges dans le panneau.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 5 min

Tout le monde ou presque connaît ces comptes inconnus dont les demandes d’amitiés polluent à intervalle régulier nos activités sur Facebook ou sur d’autres réseaux sociaux. La plupart du temps, il s’agit de profils construits à partir de photos suggestives de femmes, souvent volées en ligne, et visant (en usant de ficelles un peu grosses) à offrir un portrait plus ou moins cohérent d’une inconnue qui soudainement serait frappée d’un intérêt profond pour sa cible.

Bien souvent, la prudence invite à ne pas répondre favorablement à ces demandes, et à ne pas répondre à leurs sollicitations par messages. Et à raison. Car derrière ces faux profils se cachent bien souvent de vraies tentatives d’extorsion, qui peuvent aller très loin. Explications.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, samedi 20 novembre 2021, 13:38

    De "vrais" victimes. Nouvelle forme "inclusive" voulant compenser le fait que le mot victime est féminin? Ou l'auteur de ce titre voulait-il écrire "Derrière les faux profils Facebook, des vrais, victimes d’extorsion"? Les journaleux devraient s'abstenir de vouloir pondre des titres originaux qui ne font que nuire à la clarté de leur propos.

  • Posté par Claude , samedi 20 novembre 2021, 20:01

    Des "IELS" victimes diraient peut-être Petit Robert!... Le problème de Facebook résident aussi dans le cheminement qu'il propose pour se débarrasser des messages en cause... Il Y a plus simple mais le veut-il?

  • Posté par Claude , samedi 20 novembre 2021, 20:01

    Des "IELS" victimes diraient peut-être Petit Robert!... Le problème de Facebook résident aussi dans le cheminement qu'il propose pour se débarrasser des messages en cause... Il Y a plus simple mais le veut-il?

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs