Accueil Belgique Politique

Vaccination des soignants: ce que contient l’accord au fédéral

Les vice-Premiers se sont réunis durant treize heures vendredi pour sortir du bras de fer sur les sanctions contre les soignants anti-vaccin. Un accord est finalement intervenu, après un long conflit entre le PS, Ecolo et les autres partis.

Temps de lecture: 2 min

Lundi, il avait été annoncé qu’un accord prévoyant que le personnel soignant ne souhaitant pas se faire vacciner serait suspendu entre janvier et avril, touchant le chômage temporaire pour ensuite être licencié. Plus tard dans la semaine, le PS s’est positionné finalement contre une obligation au seul personnel soignant.

Il aura alors fallu treize heures de discussions pour parvenir à un accord sur l’obligation de vaccination du personnel soignant. Le Kern, le Conseil des ministres restreint est finalement parvenu à un accord dont l’entrée en vigueur est prévue le 1er janvier.

Voici ce qui a finalement été acté aux alentours de 21h15.

L’accord prévoit plusieurs périodes. La première étant comprise entre le 1er janvier et le 31 mars. Le soignant ou la soignante non vacciné.e sera suspendu, sauf si un emploi de manière adaptée est possible. La personne concernée touchera le chômage de force majeure.

La deuxième période aura lieu à partir du 1er avril. La personne qui ne souhaite pas se faire vacciner sera licenciée, avec un droit au chômage sauf si cette personne avait marqué son opposition par écrit avant le premier avril. Elle sera alors suspendue sans être licenciée, mais sans avoir droit au chômage.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs