Accueil Monde États-Unis

Etats-Unis: Kamala Harris, une vice-présidente en délicatesse avec la Maison-Blanche

Tout avait bien commencé pour la démocrate Kamala Harris, première femme et première afro-américaine à s’arroger la vice-présidence des Etats-Unis. L’ambiance s’est depuis dégradée à Washington, suscitant des interrogations quant à l’avenir de la « veep » - vice-présidente - d’Oakland.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

Presque deux ans se sont écoulés depuis que Kamala Harris jeta l’éponge lors des primaires démocrates à l’élection présidentielle des Etats-Unis. Deux années de montagnes russes émotionnelles, marquées par une nomination à la vice-présidence dans le sillage de la victoire de Joe Biden, une pandémie meurtrière, une crise économique et un grand trouble à gauche.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Naeije Robert, dimanche 21 novembre 2021, 13:06

    "mieux la préparer à l’échéance..."? Il y aura du travail. Elle décrocha des primaires démocrates avec 2% des voix, elle y fut 7ème dans son état, la Californie. Et son comportement d'adolescente gâtée ne s'améliore pas...

  • Posté par Bartet Guy, dimanche 21 novembre 2021, 11:00

    Kamala Harris ayant un père d'origine jamaïcaine et une mère d'origine indienne, en quoi est-elle afro-américaine ? D'autant que selon sa biographie publiée dans Le Soir d'hier, sa mère lui a transmis sa culture indienne. Elle ne "jouait" l'afro que pour simplifier sa position dans la société. Un peu de cohérence et de réflexion, que diable !

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs