Accueil Sports Athlétisme

Cynthia Bolingo: «Tout n’est pas cicatrisé, mais j’essaie d’aller de l’avant»

La recordwoman de Belgique du 400 m refait surface après sa douloureuse aventure olympique. Elle ne voulait pas arrêter sur une note aussi triste.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 10 min

Tout le monde pensait que les Jeux de Tokyo allaient être les siens. Après un début d’été tonitruant qui l’avait vue réussir des chronos jamais réalisés sur 100, 200 et surtout 400 m, où elle avait battu le record de Belgique à trois reprises, ces JO, c’est sûr, allaient être exceptionnels. Mais le sort en a voulu autrement. A deux reprises, en quelques jours, au camp d’entraînement de Mito d’abord, sur la piste d’échauffement du stade olympique à quelques minutes de la finale du 4 × 400 m mixte ensuite, Cynthia Bolingo a été rattrapée par les blessures. Et son rêve s’est transformé en cauchemar. Après être rentrée bien plus tôt que prévu au pays, elle a pris le temps de se reconstruire. Et de repartir, il y a un bon mois. A Belek, où elle accompagne le Team Belgium en stage, elle est revenue sur tout ça et d’autres choses.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Athlétisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs