Accueil Culture Scènes

Bouchra Ouizgen célèbre la liberté

La chorégraphe marocaine présente « Ottof » aux Tanneurs.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 3 min

Au Kunstenfestivaldesarts, on attendait beaucoup de Five easy pieces de Milo Rau (notre supplément MAD du 11 mai). Ce fut encore plus époustouflant que ce qu’on imaginait. Mais d’autres spectacles avaient lieu ce week-end dont Ottof de Bouchra Ouizgen.

D’abord viennent le silence et l’obscurité. Puis on distingue vaguement une silhouette qui pénètre dans l’espace et va se planter au centre de celui-ci. Pendant plusieurs minutes, on a l’impression d’une immobilité totale bien que nos yeux captent de temps à autre un léger mouvement. Jusqu’à ce que ce corps qui nous tournait le dos nous fasse face. Une à une, trois autres femmes vont rejoindre la première, le corps couvert de la tête au pied, le visage à peine discernable.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs