Accueil Société

Pour Alexander De Croo, les manifestations des policiers ont dépassé les limites: «Les actions vont trop loin»

Les syndicats de police protestent avec des actions quotidiennes alors que négociations salariales sont au point mort. Ils pointent aussi le manque de moyens.

Temps de lecture: 1 min

Pour le Premier ministre Alexander De Croo, les manifestations de policiers de la semaine dernière ont dépassé les limites, a-t-il déclaré dimanche sur VTM Nieuws. « Rendre la vie impossible à ceux qui veulent travailler, c’est aller trop loin. »

Les syndicats de police protestent avec des actions quotidiennes alors que négociations salariales sont au point mort. Ils pointent aussi le manque de moyens.

Pour le Premier ministre Alexander De Croo, ces actions vont trop loin. « Lorsque nous nous asseyons autour de la table, nous pouvons parler, mais ce genre d’actions est frustrant pour beaucoup de gens dans notre pays. Elles frustrent ceux qui veulent travailler. Vous ne devriez pas leur rendre la vie plus difficile qu’elle ne l’est déjà. »

Selon le Premier ministre, une rencontre est prévue mardi prochain avec la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V), de retour d’une visite de travail aux États-Unis. Le Premier ministre a dit garder sa confiance en sa ministre. Les syndicats de police avaient demandé à plusieurs reprises à M. De Croo de reprendre le dossier.

Une nouvelle manifestation est prévue lundi matin à Bruxelles. Environ 800 participants sont attendus.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Fontesse Philippe, dimanche 21 novembre 2021, 21:27

    Je trouve leurs actions inadmissibles pour des gens devant respecter les lois (ils ont prêtés serment) et ont-ils rentrer les demandes obligatoires pour leurs actions aux différents bourgmestres. De plus, ils sont déjà trop payés pour le travail effectué réellement.

  • Posté par Dupont Vincienne, dimanche 21 novembre 2021, 19:52

    C’est le gouvernement qui n’est pas à la hauteur ! Quand on voit tout ce que les policiers ont à gérer je ne peux que les soutenir !

  • Posté par BEKE Eric, dimanche 21 novembre 2021, 17:37

    Oui, peut-être, mais qui laisse pourrir la situation ? Une visite de travail aux USA pour une Ministre de l'Intérieur ne me semble pas une urgence vitale alors que la situation de l'appareil policier est, disons, branlante en cette période difficile.

  • Posté par Stassart Guy, dimanche 21 novembre 2021, 21:24

    La ministre savait très bien qu'un préavis de grève avait été déposé par les OS des policiers. Elle a préféré se sauver comme une voleuse aux States plutôt que de faire face à ses responsabilités. Une semaine de repos après plus d'un an de fausses négociations avec les policiers, j'espère que maintenant elle fera face à ses problèmes.

  • Posté par Rabozee Michel, dimanche 21 novembre 2021, 18:40

    Je peux me tromper (mais je ne pense pas), mais la ministre de l'Intérieur était déjà partie quand les premières actions ont eu lieu. Donc, on peut retourner la question: était-ce normal d'attendre qu'elle parte pour lancer les actions ? Qui voulait que ça devienne un foutoir (car les syndicats policiers savaient que la mission là-bas ne pouvait pas être interrompue ainsi, après tous les préparatifs) ?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko