Accueil Société Régions Bruxelles

Chaos dans le centre de Bruxelles: la manifestation contre les mesures sanitaires dégénère (photos et vidéos)

Des scènes de chaos ont lieu dans la capitale, en marge de la manifestation contre les mesures sanitaires : voitures de polices vandalisées, gaz lacrymogène, jets de projectiles...

Temps de lecture: 2 min

Ils sont 35.000 à s’être rassemblés ce dimanche à Bruxelles, selon la police. La manifestation, baptisée « Ensemble pour la liberté », a débuté vers 14 heures à la gare de Bruxelles-Nord. Les organisateurs voulaient dénoncer les mesures restrictives de liberté dans la lutte contre le coronavirus, notamment le Covid Safe Ticket.

La police a dû intervenir à plusieurs reprises tout au long de l’après-midi. Peu après le début de la manifestation, les canons à eau sont entrés en action et du gaz lacrymogène a été utilisé. Selon nos confrères, plusieurs dizaines de personnes avaient alors quitté le parcours officiel. Des feux d’artifice auraient également été tirés vers les forces de l’ordre. Plusieurs agents seraient blessés, la zone de police n’a pas encore communiqué de premier bilan à l’heure d’écrire ces lignes.

Un peu plus tard dans l’après-midi, des images ont également montré plusieurs véhicules de police se faire vandaliser par des casseurs. D’autres vidéos font état de scènes de chaos dans le quartier européen. Vers 17h30, la zone de police de Bruxelles Capitale a annoncé la dislocation de la manifestation. Des arrestations ont également eu lieu suite aux incidents qui ont ponctué l’après-midi.

Le cortège s’était mis en route dès 13h25 au lieu de 14h00, vu le monde présent. Peu de personnes portent un masque. Beaucoup sont venues protester simplement, sans pancarte.

« Nous dénonçons les mesures restrictives de liberté, qui n’ont pas constitué une solution structurelle pour les soins de santé », ont défendu les organisateurs dans leur communiqué. Le mot d’ordre de cette mobilisation est « Ça suffit ! ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

31 Commentaires

  • Posté par Taburiaux Hubert, dimanche 21 novembre 2021, 19:52

    Même s'il y avait 100.000 personnes cela ne fait même pas 1 % de la population belge et ces manifestants veulent imposés leurs vues à la majorité.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 21 novembre 2021, 21:33

    Bien sûr <Tonton Macoute Dedecker>, bien sûr. Blablabla bien connu du "jésuite absolu", lassant à la longue... Sur ce, je vous laisse à vos délires et manipulations diverses et variées. Une bonne nuit de repos bien mérité ne sera pas de trop.

  • Posté par Dedecker Nicolas, dimanche 21 novembre 2021, 21:08

    Measen, personne n’empêche qui que ce soit de se faire vacciner… cette manifestation avait pour but de dénoncer le cst, l’obligation vaccinale, la gestion anxiogène de la crise, etc… personne n’est contre la vaccination, juste contre l’obligation, pour le choix.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 21 novembre 2021, 20:58

    Nul besoin de "manif" <Dedecker&Co>. Il suffit de se servir de ce document au quotidien sans en faire "tout un fromage", et de s'être fait vacciner sans même y avoir été obligé, juste pour se protéger et protéger les autres. Cela représente un "sacré paquet" de "manifestants virtuels" qui ont juste autre chose à faire que de "foutre le bordel" dans les rues, et surtout cela constitue une large majorité de la population. Et non, cela ne transforme personne en "mouton décérébré", il s'agit juste de citoyens responsables et respectueux des autres. Mais ça vous passe largement au dessus du "cabochon", vous le révolutionnaire d'opérette.

  • Posté par Dedecker Nicolas, dimanche 21 novembre 2021, 20:15

    On attend tous la manif pro cst et pro vaccination obligatoire lol.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo