Accueil Société

Vitrines cassées, véhicules vandalisés...: de nombreux dégâts lors de la manifestation contre les mesures sanitaires (photos et vidéos)

Des scènes de chaos ont lieu dans la capitale, en marge de la manifestation contre les mesures sanitaires : voitures de polices vandalisées, gaz lacrymogène, jets de projectiles...

Temps de lecture: 2 min

Ils sont 35.000 à s’être rassemblés ce dimanche à Bruxelles, selon la police. La manifestation, baptisée « Ensemble pour la liberté », a débuté vers 14 heures à la gare de Bruxelles-Nord. Les organisateurs ont dénoncé les mesures restrictives de liberté dans la lutte contre le coronavirus, notamment le Covid Safe Ticket.

La police a dû intervenir. Les canons à eau sont entrés en action et du gaz lacrymogène a été utilisé. Selon nos confrères, plusieurs dizaines de personnes ont quitté le parcours. Des feux d’artifice auraient également été tirés vers les forces de l’ordre. Plusieurs agents seraient blessés.

Plusieurs véhicules de police se sont également fait vandaliser par des casseurs.

D’autres vidéos montrent des scènes de chaos dans le quartier européen.

Sur des vidéos diffusées en live sur les réseaux sociaux lors de la manifestation, nous avons pu constater de nombreux dégâts occasionnés par des casseurs. Arrêts de bus, vitrines de magasins, etc. en ont notamment fait les frais. De nombreuses bouteilles en verre ont également été lancées en direction des forces de l’ordre et sur les axes routiers.

belgaimage-184525593-full

belgaimage-184525059-full

BRUSSELS PROTEST AGAINST CORONA POLICY (2)

BRUSSELS PROTEST AGAINST CORONA POLICY (3)

belgaimage-184524718-full

A 17h30, la police annonçait la disolcation de la manifestation. Face aux incidents, il sera procédé à des arrestations, explique-t-elle également.

Le cortège s’est mis en route dès 13h25 au lieu de 14h00, vu le monde présent. Peu de personnes portent un masque. Beaucoup sont venues protester simplement, sans pancarte.

La manifestation a fait l’objet d’une autorisation par la Ville de Bruxelles, a indiqué la porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de keere. Un parcours a été défini avec les forces de l’ordre jusqu’à la petite rue de la Loi, au coeur des institutions européennes à Bruxelles. Un podium a été mis en place à l’arrivée pour que des discours puissent avoir lieu. La dislocation est prévue en fin d’après-midi, vers 17h00.

« Nous dénonçons les mesures restrictives de liberté, qui n’ont pas constitué une solution structurelle pour les soins de santé », ont défendu les organisateurs dans leur communiqué. Le mot d’ordre de cette mobilisation est « Ça suffit ! ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par dams jean-marie, dimanche 21 novembre 2021, 18:01

    Belle promotion les touristes étrangers font se ruer pour visiter la ville qui devient la capitale de la décadence !

  • Posté par M. G., dimanche 21 novembre 2021, 17:55

    Honte aux bourgemestre de la ville de Bruxelles qui a autoriser la manifestation. Si c'est cela la liberté, tout casser. Quel belle image

  • Posté par Van Obberghen Paul, dimanche 21 novembre 2021, 17:54

    "La Liberté n'a pas de prix" dit-on. C'est faux, évidemment. La Liberté a un prix et il n'est pas donné. En effet, la Liberté est intrinsèquement liée à la responsabilité de l'exercer. Ne pas se faire vacciner, ne pas porter de masque, c'est irresponsable et cela menace la Liberté des autres (de ne pas être infecté, malade et possiblement en mourrir). Parce que même complètement vacciné on peut tout de même encore mourrir de la Covid 19. Notre sociéte est détruite par ceux-là qui refusent d'assumer leurs responsabilités.

  • Posté par Raspe Eric, lundi 22 novembre 2021, 12:45

    Encore une fois monsieur Van Obberghem, je ne partage pas votre sensibilité politique mais je me dois de faire chapeau bas face à votre commentaire.

  • Posté par Mauer Marc, lundi 22 novembre 2021, 8:42

    Ce que vous exprimez, je le partage entièrement. Mais je suis terriblement inquiet de voir qu’il y a de moins en moins de personnes capables de cette réflexion. Pour beaucoup, il y a confusion : ils pensent que démocratie = je fais ce que je veux sans contraintes !

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko