Accueil Belgique

Vaccination: un bouclier supplémentaire mais pas l’arme ultime

Sans le vaccin, la Belgique serait probablement à nouveau confinée. Mais cet outil n’est pas à la hauteur des espérances.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Faute de mieux, le mantra pour lutter contre le coronavirus a longtemps été : tester, tracer, isoler. Depuis bientôt une année, on y a ajouté « vacciner ». Les autorités politiques se sont un peu emballées en expliquant qu’il s’agirait de l’arme ultime. A leur décharge, le vaccin a prouvé son efficacité contre la version 2019 du coronavirus et il protège contre les formes graves de la maladie. Un peu moins contre d’autres versions du virus, le variant anglais, et plus encore le variant Delta (indien). On doit aussi rappeler qu’à la même époque l’année dernière, sans vaccin, nous étions confinés et pratiquement toute la Belgique tournait au ralenti. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, précisément parce que 8,6 millions de Belges sont vaccinés contre le coronavirus.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs