Accueil Monde Afrique

Congo Hold-up: la Belgique dénonce «une corruption inacceptable», Joseph Kabila silencieux

La classe politique belge dans son ensemble est frappée par « la corruption inacceptable » dévoilée dès vendredi par « Le Soir » et 18 partenaires du projet Congo Hold-up. Des députés demandent des investigations judiciaires.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le Premier ministre belge Alexander de Croo a été le premier responsable européen à réagir, vendredi, à l’enquête Congo Hold-up, déclarant « qu’elle devrait aider le président Tshisekedi à lutter contre la corruption » et ajoutant que « toute forme de corruption était inacceptable ».

M. De Croo, ex-ministre de la Coopération au développement (2014-2020), avait dénoncé dès 2017 un Congo n’étant « pas un Etat, mais un système d’enrichissement personnel ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Bricourt Noela, mardi 23 novembre 2021, 16:31

    et on accorde sa confiance à des dirigeants aussi peu informés...

  • Posté par Fonder Daniel, mardi 23 novembre 2021, 9:50

    Pas de souci, ils ont un nouveau monarque qui installe son réseau ….

  • Posté par Degive Albert, lundi 22 novembre 2021, 22:11

    Mais qu'elle est grande la surprise : Kabila aurait volé son peuple ? Noooon.

  • Posté par Debrabander Jean, lundi 22 novembre 2021, 4:05

    Quel beau chœur d'indignation ! Comme si nos politiciens découvraient la corruption au Congo. Un des pays les plus riches du monde, une des populations les plus pauvres du monde. Cherchez l'erreur et voyez où part l'argent ! Pas seulement dans la poche des Kabila ! Mais soyez sans crainte : avec Tshisekedi, cela va changer ... ou pas !

  • Posté par Monsieur Alain, dimanche 21 novembre 2021, 20:06

    Et donc : le système Mobutu a été remplacé par le système Kabila lui même récemment remplacé par le système Tshisekedi. Une forme d'alternance politique en quelque sorte.

Plus de commentaires

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs