Accueil Congo Hold up

Congo Hold-up: les deux millions suspects du régime Kabila à George Forrest

En 2014, le milliardaire belge a reçu 2 millions de dollars de la banque d’affaires secrète du clan Kabila sur son compte personnel. Objectif : le convaincre de céder sa propre banque, BCDC. Dans un courriel, Forrest dénonçait les « interférences du pouvoir congolais ». Finalement, le Belge n’a pas cédé ses parts. Mais a-t-il rendu les 2 millions ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 7 min

Kwanza Capital. Le nom devenu sulfureux de l’ex-banque secrète du clan de Joseph Kabila. Créée en 2014 par le frère adoptif de l’ancien président, Francis Selemani, elle était détenue à 80 % par un administrateur de la branche congolaise de la banque BGFI. Le reste appartenait à l’entreprise Sud Oil, une autre société occulte du réseau Kabila. Sud Oil a siphonné à elle seule quelque 92 millions de dollars d’argent public, comme l’ont révélé Le Soir et ses partenaires du projet Congo Hold-up, basé sur 3.5 millions de documents confidentiels issus de la banque BGFI, obtenus par Mediapart et l’ONG PPLAAF, et coordonné par le réseau de médias EIC.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Congo Hold up

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs