Accueil Monde Europe

Belgique, Pays-Bas, Autriche…: un week-end de tensions en Europe

Temps de lecture: 3 min

Ce week-end aura été mouvementé dans divers pays européens, dont la Belgique. De nombreuses manifestations ont eu lieu pour protester contre les mesures sanitaires prises par les différents gouvernements. Ces dernières ont viré à l’émeute dans plusieurs pays.

Belgique

La manifestation contre les mesures sanitaires a rassemblé 35.000 personnes ce dimanche, dont le député Vlaams Belang Dries Van Langenhove, qui ont marché depuis la gare du Nord jusqu’à la petite rue de la Loi, de 13h00 à 17h00.

La police a fait usage de l’arroseuse et de gaz lacrymogène vers 14h45 à l’endroit où le cortège devait quitter l’avenue des Arts et tourner dans la rue Joseph II, contre des manifestants ayant lancé de feux d’artifice vers les policiers et voulant continuer à avancer tout droit sur la petite ceinture, selon la porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles. L’arroseuse a de nouveau été employée peu avant 17h00 au niveau du rond-point Schuman au motif qu’il y aurait eu des jets de projectiles pyrotechniques. « Des gens ont cherché la confrontation avec la police », a motivé Ilse Van de keere.

La police a procédé à 42 arrestations administratives et deux arrestations judiciaires en marge de la manifestation contre les mesures sanitaires qui a traversé la capitale dimanche après-midi, a indiqué en soirée la porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de keere. De plus, trois policiers ont été blessés. Un bilan plus détaillé suivra.

Autriche

En Autriche, environ 6.000 personnes, selon la police, ont manifesté dans le calme dimanche après-midi à Linz (nord) contre les mesures anti-Covid du gouvernement, au lendemain d’une mobilisation massive à Vienne qui avait attiré 40.000 protestataires.

Les cas atteignent des niveaux inédits depuis le printemps 2020 en Autriche, qui est le premier pays à confiner à nouveau totalement sa population, à partir de lundi, et le premier membre de l’UE à rendre la vaccination obligatoire pour tout le monde à partir de février.

Le rassemblement était organisé à l’appel d’un nouveau parti politique opposé aux restrictions, le MFG (« Menschen Freiheit Grundrechte » – « L’humain, la liberté, les droits fondamentaux »), récemment entré au parlement régional.

Au milieu d’une forêt de drapeaux aux couleurs rouges et blanches de l’Autriche, on pouvait lire sur les banderoles : « La piqûre est le plus grand crime contre l’humanité », « Non à la vaccination obligatoire » ou « Touche pas à nos enfants ».

Pays-Bas

La police néerlandaise a annoncé dimanche avoir arrêté 19 personnes après une deuxième nuit de manifestations violentes contre les dernières mesures sanitaires décidées par le gouvernement.

A La Haye, où siège le gouvernement, des policiers en tenue anti-émeute ont chargé des groupes de manifestants qui leur jetaient des pierres et des objets divers dans un quartier populaire. Plusieurs policiers ont été blessés.

Vendredi soir déjà, des violences à Rotterdam (sud-ouest) avaient entraîné 51 arrestations. Trois personnes avaient été blessées par balle par la police.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Giefvan Agathe, dimanche 21 novembre 2021, 21:33

    Journaliste de caniveau ! Au lieu de faire son boulot, interviewer les participants pour aider à comprendre, on se contente de dire "dont le député Vlaams Belang machin" pour discriminer des dizaines de milliers de citoyens responsables et dont l'amour de la liberté ne rile pas avec Vlaams Belang ! Et après cela les journalistes pleurent qu'on ne les respecte plus !

  • Posté par Raspe Eric, dimanche 21 novembre 2021, 23:38

    C'est un fait que la majorité des participants avaient des sympathies éventuellement "à l'insu de la plein gré" pour parler un langage à votre niveau avec cette couleur politique fétide. Que l'on vous tende un miroir ne vous plaît visiblement pas. Pauvre petite créature!

  • Posté par massacry olivier, dimanche 21 novembre 2021, 23:37

    Manifestants de caniveaux qui se laissent entrainer par le discours populiste de l'extrème droite, au nom de SA liberté, unique, individuel et égoïste, pour qui toute mesure de santé publique ne peut qu'être rejeté car < politique>. Responsable dites-vous? Vous portez-vous responsable pour ces émeutes? Et après cela des manifestants pleurent qu'on ne les respecte plus? Mais vous respectez quoi ou qui? Cette manifestation est un cri de non respect ni des Autres, ni des forces de l'odre, ni de l'espace public. Votre naiveté face à cette émeute est similaire à votre position face au covid, ne pas prévoir le carnage qui en découle! Et pourtant vous étiez libre d'agir...

Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une