Accueil Culture Livres

Coups de cœur prescripteurs

Le billet d’humeur de Jean-Claude Vantroyen

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Vous les voyez souvent, en libraire, ces bristols tantôt bricolés, tantôt très pros, souvent ornés d’un cœur dessiné pour bien faire comprendre que le livre dont il est orné est un coup de cœur. De la librairie ou d’un libraire particulier, avec son prénom et, quelquefois même, sa photo. Des bristols agrémentés du titre, de l’auteur,d’une explication lapidaire de l’enthousiasme (ou, rarement, du désarroi) que le livre a suscité chez le signataire. Eh bien, ces papiers-là n’existent pas que pour faire joli ou personnaliser les tables de la librairie. On s’est livré à une petite enquête à ce sujet chez Livres Hebdo auprès de libraires français (ce serait la même chose en Belgique, c’est certain), et le résultat est que ce coup de cœur peut être prescripteur. En tout cas il suscite l’intérêt et la curiosité du chaland, qui s’y arrête, lit, examine le livre. Et parfois l’acquiert. Et souvent prend le carton pour un marchepied pour pouvoir interroger le libraire lui-même. Car le lecteur a toujours besoin du contact avec la personne qui sait, encore mieux que la notule.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs