Accueil Monde Afrique

Congo Hold-up: la caisse noire de la Banque centrale du Congo

La Banque centrale de la RDC a ouvert à la BGFI un compte qui a servi à verser 76 millions de dollars à la famille et à des proches de l’ancien président Joseph Kabila, puis a maquillé son bilan officiel pour masquer certains paiements.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Dans tous les pays, la banque centrale, garante de la stabilité monétaire, est une institution respectée, dont le nom évoque le sérieux et la rigueur. Mais en République démocratique du Congo (RDC), l’institution a été dévoyée, et transformée en pompe à finances au bénéfice de la famille et des proches de l’ancien président Joseph Kabila.

C’est ce que démontre notre enquête « Congo Hold-up », basée sur 3,5 millions de documents confidentiels issus de la banque BGFI, obtenus par Mediapart et l’ONG PPLAAF, et analysés par 19 médias – dont Le Soir – et 5 ONG internationaux, coordonnés par le réseau EIC.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs