Accueil Belgique Politique

Zones de secours: la province de Hainaut obligée de faire le ménage

La Région impose aux provinces de financer les zones de secours. En 2025, le Hainaut devra trouver 52 millions, près de 200 millions au total de l’effort. On ne recrutera plus. Services et subsides seront revus à la baisse.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

Véritable mastodonte parmi les pouvoirs locaux en Wallonie (450 millions de budget annuel, 10.000 agents, dont la moitié d’enseignants), la province de Hainaut a décidé de s’inscrire de son plein gré dans la réforme de son financement imposée par le gouvernement régional : à l’horizon 2025, elle se sera serré la ceinture à concurrence de 200 millions au total, de 24 millions dès le budget 2020 jusqu’à 52 millions au budget 2025.

L’exécutif wallon a en effet décidé de faire supporter par les cinq provinces wallonnes une part importante du budget des zones de secours. La logique est particulière : il s’agit à la fois de ramener ces provinces à « une mission de service public dense », selon l’euphémisme employé par Christophe Collignon (PS), le ministre des Pouvoirs locaux, et de soulager d’autant les finances des communes, qui sont de plus en plus sous pression.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Constant Depiereux, lundi 22 novembre 2021, 17:37

    A l'évidence on tire les mauvaises leçons des inondations de juillet 2021

  • Posté par Constant Depiereux, lundi 22 novembre 2021, 17:37

    A l'évidence on tire les mauvaises leçons des inondations de juillet 2021

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs